Au quotidienCôté maman

Maman, travailleuse et blogueuse, c’est possible?

posted by mamanlouve 3 avril 2015 25 Comments

Etre maman, travailler, bloguer…J’ai parfois l’impression qu’il me faudrait des journées de 72h pour concilier ces trois activités et pourtant. Voilà deux semaines que j’ai commencé un nouveau travail mais celui-ci est particulier car c’est la première fois depuis la naissance de mon fils que je retourne dans « la vie active ». Petit bilan de cette ébauche de nouvelle vie.

Il y a quelques temps j’ai accepté une pige de deux semaines pour une émission télé.  Premier point positif j’aime beaucoup ce programme, cela va sûrement m’aider à apprécier le boulot ! Deuxième point positif, ils ont bien voulu que je travaille en horaires décalées donc faire 8h30-17h30, pour me permettre d’aller chercher mon bébé à la crèche qui ferme à 18h30.

C’est mon premier jour, je fais donc les horaires classiques : 10h-19h. J’emmène mon fils à la crèche comme tous les matins mais ce soir je sais que ce ne sera pas moi qui irait le chercher et que ce soir je rentrerais sûrement juste à temps pour lui faire un bisou avant qu’il se couche – première larme de versée –

Cette première journée fut difficile : nouveau lieu de travail, nouveaux collègues, nouvelles tâches…Cela faisait près d’un an que je n’avais pas travaillé et il faut croire que j’avais un peu oublié le rythme, le stress, la pression. Je suis rentrée le soir avec la tête qui fume et comme je le craignais, juste à temps pour embrasser mon fils.

De là j’ai eu l’impression que tout s’effondrait. Non je n’arriverai pas à m’épanouir dans mon travail, non je n’étais pas prête à voir si peu mon bébé, à supporter la fatigue, et j’ai même douté de mon métier. Cette première journée a été comme un coup de massue, je me suis retrouvée complètement perdue et en même temps pas le choix, il faut avancer.

Puis le lendemain, le ciel s’est peu à peu éclairci et les jours ont commencé à défiler sans que je ne comprenne rien. J’ai commencé à me sentir à l’aise dans ce milieu qui m’était en fait très familier. Et, parallèlement, une nouvelle routine s’est installée.

C’est donc le papa qui amène son fils à crèche le matin, un nouveau rôle qu’il adore, il m’a même proposé de continuer à le faire quand je ne travaillerai plus ! J’ai le temps de voir mon fils le matin donc je pars le coeur léger. Le soir, je vais le chercher, c’est souvent le dernier dans la salle, petit pincement au coeur, mais dès qu’il me voit et me sourit je chasse très vite ces mauvaises pensées!

Quand je sors d’une journée de travail bien remplie, une deuxième journée commence donc, celle de maman. Aller à la crèche, jouer et faire des bisous, donner le bain, le biberon, re jouer puis commencer le rituel du coucher. Quand tout cela est terminé il est donc 20h15.

Là commence une troisième journée. Outre le fait de profiter de mon mari, j’essaye de continuer à écrire et à vous lire. Pas évident quand on est fatigué mais c’est un échappatoire qui me fait du bien alors je continue, tant bien que mal.

La première semaine est passée, je suis en vie.

Je profite à fond de notre week-end et je me repose car pour mon bébé cette première semaine a été plus difficile…

Je ne pensais pas que reprendre le travail chamboulerait à ce point là mon enfant et c’est peut être cela qui a été le plus dur à gérer. Dès le premier jour il a commencé à se réveiller la nuit, chose complètement inhabituelle pour la marmotte qu’il est.  Une fois, deux fois, trois fois, plus les jours passaient, plus les réveils nocturnes étaient nombreux. Jeudi dernier nous nous sommes levés 9 fois dans la nuit, toutes les demi heures…

Puis ça a été l’alimentation qui a commencé à se dérégler, il mange très bien à la crèche mais à la maison il laisse la moitié de ses biberons. Le sommeil et l’alimentation : deux moyens de nous montrer qu’il a bien perçu un changement et que manifestement, ça ne lui plaît pas. Enfin, son comportement…accroché à moi, pleurant quand son père le prend dans les bras, indécollable.

Une nuit il a fini avec nous dans le lit, on était tellement crevé de se lever…Cette nuit là il a dormi en s’accrochant à mon bras et en plaquant son nez contre le mien. Passé l’image mignonne cela m’a fendu le coeur. Il faut bien que je travaille mais si c’est pour voir mon enfant malheureux je ne peux pas le supporter.

La patience aura été encore une fois salvatrice car dès la deuxième semaine il a commencé à mieux dormir, puis à manger un peu plus. Progressivement les choses redeviennent comme avant, dommage c’est déjà la fin de mon boulot!

Ces deux semaines m’ont appris bien des choses sur la nouvelle personne que je suis. Elles m’ont fait comprendre que oui je pouvais être heureuse et même très heureuse de retravailler, nos enfants s’adaptent à tout et les moments passés ensemble sont d’autant plus intenses. Oui il est possible de profiter quand même de son enfant (quand les horaires le permettent). Je me suis même surprise à me dire « quoi il est déjà 17h30, oh non faut que j’y aille, je serai bien resté encore un peu… » alors celle là je m’y attendais pas ! Outre la culpabilité d’avoir pu penser ça dans la seconde qui a suivi, dans le fond c’est quand même très révélateur d’un épanouissement enfin retrouvé.

Quant à mon « activité » de blogueuse j’ai continué à vous suivre, d’un oeil, à vous lire pendant mon petit-déjeuner, pendant mes pauses ou dans les transports mais c’est promis dès la semaine prochaine je serai un peu plus assidue !

Dès lundi je vais retrouver mes habitudes mais je vais aussi chercher d’autres piges ! Et oui il faut battre le fer tant qu’il est chaud, au risque de me reposer encore mille et une question !

Et vous comment avez-vous vécu la reprise du travail? et votre enfant?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 Comments

Chouchou Cendré 3 avril 2015 at 8 h 23 min

Génial ton boulot, ça doit être cool de bosser pour la tv !! Ton billet est émouvant, et chapeau à toi de continuer de bloguer en même temps que ton nouvel emploi… Bon courage dans ta nouvelle vie !

Reply
mamanlouve 3 avril 2015 at 14 h 16 min

Oh merci beaucoup pour ce gentil message…oui c’est super comme boulot mais pas de tout repos après c’est comme dans tous les milieux je pense!

Reply
danslapeaudunefille 3 avril 2015 at 10 h 50 min

J’ai repris le boulot il y a 4 semaines après une pause d’1 an et mes enfants (de 2,5 et 5,5 ans) ont du mal aussi mais on sait qu’il faut prendre le rythme et ensuite ça va rouler. PS : je fais comme toi des horaires décalés

Reply
mamanlouve 3 avril 2015 at 14 h 18 min

C’est trop bien les horaires décalées et j’ai l’impression que c’est parfois dur pour un employeur d’accepter ca or je ne vois pas pourquoi je devrai choisir entre mon travail et mon enfant !
Ca prend du temps mais je pense vraiment qu’ils savent s’adapter, plus facilement qu’on ne le pense, progressivement tout rentre dans l’ordre. Au bout de 4 semaines tu dois déjà t’en rendre compte je pense, du moins j’espère.

Reply
Rose comme trois pommes 3 avril 2015 at 11 h 23 min

C’est super, ça t’a permis de te rendre compte que tout ça était possible, et que ton fiston s’adaptait très bien aux nouvelles situations. Et puis, tu dois être fière d’avoir aussi ta vie à toi, quelle femme accomplie 🙂 ! Bravo !

Reply
mamanlouve 3 avril 2015 at 14 h 20 min

Oh merci t’es mignonne…oui je suis un peu fière de réussir à tout gérer mais bon y a certains jours où une des trois activités est un peu négligée mais bon on peut pas être parfaite hein!

Reply
Maristochat Bellemam' 3 avril 2015 at 12 h 30 min

C’est vraiment super de réussir à tout concilier même si ce n’est jamais facile !

Reply
mamanlouve 3 avril 2015 at 14 h 13 min

Non c’est sur…j’ai un peu l’impression de courir toujours après le temps mais au final à la fin de ma journée je suis contente de toutes ces petites choses accomplies !

Reply
Lucky Sophie 3 avril 2015 at 15 h 37 min

Du moment que tu arrives à rentrer tôt, je trouve que c’est un super compromis ! Par contre les horaires « classiques » où tu ne profites des enfants ni le soir ni le matin, et que tu n’as qu’un tunnel de boulot toute la semaine, c’est vraiment dur.

Reply
mamanlouve 3 avril 2015 at 18 h 41 min

Oui c’est affreux on en profite ni le matin ni le soir on fait que de courir pour au final n’avoir que quelques minutes ensemble c’est pas facile…je suis bien contente qu’ils aient accepté mes horaires, comme quoi il faut demander et surtout assumer, ne pas s’excuser d’avoir des enfants et de vouloir les voir 1h par jour!

Reply
audrey N 3 avril 2015 at 21 h 17 min

A comme toi , les premiers jours furent durs mais apres tout roule même si je ne peux m’empecher de penser à eux !!!! De parler d’eux, de les comtempler …………………

Reply
mamanlouve 3 avril 2015 at 23 h 38 min

C’est clair ! Je pense qu’aucun de mes collègues ignorent l’existence de mon bébé!! Pas du tout gaga non! Et les contempler ahlala je te rejoins…surtout quand ils dorment !

Reply
Un énième blog de Maman 3 avril 2015 at 21 h 40 min

Moi je l’attends la reprise du travail!! Bon j’ai pas encore retrouvé de boulot hein…mais je languis VRAIMENT de retrouver une vie de bureau, des collègues adultes, un salaire, des embouteillages (ouais même ça ça me manque).

Reply
mamanlouve 3 avril 2015 at 23 h 40 min

ahah ouais ba dès le premier jour d’embouteillages tu regrettes vite hein! jamais contente quoi!

Reply
MamanSophie 4 avril 2015 at 9 h 30 min

Il suffit de reprendre le rythme et tu verras que nos enfants s’habituent très vite, et je sais ce que je dis. J’ai pris presque 4 ans de pause entre ma première grossesse et mon congé parental pour mon deuxième, ça fait maintenant un an que j’ai repris et mon boulot et question séparation, distance, horaires c’est pas si simple quand on est hôtesse de l’air !!! Et même si ma Missnounette et mon Petitnou ont du mal parfois je dois dire qu’ils sont bien plus forts que moi !!!

Reply
mamanlouve 4 avril 2015 at 16 h 35 min

Ah t’es hôtesse de l’air, j’ose même pas imaginer l’organisation que ça doit être!!!! T’as réussi à reprendre le boulot après 4 ans de pause la première fois, chapeau! Oui je pense en effet qu’ils sont plus forts que nous comme pour beaucoup de choses d’ailleurs …!

Reply
La Boutique du faire-part 5 avril 2015 at 8 h 22 min

Comme je te comprend. Pas toujours facile de devoir laisser son bébé et faire des choix « professionnels ». Mais nous ne devons jamais nous oublier. Un équilibre professionnel / privé est possible… même si parfois il faut chercher un peu avant de trouver ce qui nous convient . J’ai 3 garçons, je travaille en tant que cadre dans le secteur bancaire… et en plus je blog et j’aide mon conjoint indépendant 😉 Bref, je rêve aussi de journées plus longues … 😉 Tout plein de courage à toi, et succès pour le futur !

Reply
mamanlouve 5 avril 2015 at 15 h 15 min

Waou ah ba dis donc bravo ! On peut dire que tu gères sur tous les plans! J’imagine que ça doit être une sacrée organisation! En effet je pense qu’il ne faut pas s’oublier et ça fait du bien d’avoir des piqûres de rappel de temps en temps ! Merci pour ton gentil message et tes encouragements !

Reply
Ce Monde à Moi 7 avril 2015 at 11 h 45 min

Pour moi la reprise du boulot a été très dure également. Il y maintenant 3 ans et demi de ça mais je m’en souviens comme si c’était hier.
Ma fille avait 5 mois, elle elle a très bien vécu le fait que je parte au travail. Elle a toujours été très indépendante et l’est toujours aujourd’hui. C’est pour moi que ce fut très dur.
Je pleurais tous les matins dans la voiture quand je l’avais déposé chez sa nounou. Tous les soirs je n’avais qu’une hâte retrouver ses petits bras…. tout ça s’est transformé en énorme dépression post-partum. Puis j’ai changé d’emploi (il faut dire que le patron qui te fais du harcèlement sexuel constamment ça n’aidait pas), je me suis sentie mieux et bébé 2 s’est installé comme prévu.
La reprise après la naissance de mon fils a été bien plus simple malgré le fait que je sois restée avec mes bébé 18 mois à m’occuper d’eux, de la maison, de l’homme.

Au final, c’est un épanouissement total et gérer une vie de maman active, c’est pas facile tous les jours mais bon pour notre moral et celui de nos enfants (une fois qu’ils ont l’habitude)

Reply
mamanlouve 7 avril 2015 at 20 h 57 min

Oula oui ma pauvre…c’est dur surtout quand ton bébé a 5 mois! Moi j’ai pris 9 mois avant de me sentir prête alors j’imagine pour toi…Je te rejoins sur le fait que ce soit un épanouissement et aussi une fierté d’être une maman active!

Reply
Tiff 8 avril 2015 at 0 h 10 min

Oh j’ai accouché il y a deux mois et rien que l’idée qu’il faudra se résoudre à reprendre le chemin du travail me fend le coeur! Néanmoins ce ne sera qu’en septembre car avec l’arrivée baby j’ai eu envie de me lancer dans quelque chose de nouveau et de me me mettre en freelance mais avant ça une petite formation obligée je pourrais donc profiter un peu plus de lui!

Bises!!

Tiff

http://www.mabulledepensees.com

Reply
mamanlouve 8 avril 2015 at 7 h 44 min

Oh tout d’abord félicitations 🙂 Ensuite prends ton temps il faut se sentir un minimum prête pour se séparer. Après si t’as un bon mode de garde ça rassure aussi! Bon courage pour ta formation et ton nouveau métier, on arrive à tout concilier avec un peu de temps et d’expérience 🙂 A très vite, bises

Reply
Lexie 8 avril 2015 at 15 h 23 min

Je suis journaliste en print et web et pour moi le travail est un besoin. J’ai une fille et bientôt une deuxième et beaucoup de pans de ma vie sont articulés autour d’elle(s) mais je sais que le boulot et mon blogue me permettent d’être complètement équilibrée et de trouver une certaine liberté.

Reply
mamanlouve 8 avril 2015 at 16 h 47 min

Oui je te rejoins sur ta vision des choses, je ne le savais pas avant de me relancer dans le boulot mais maintenant je sais que le travail contribue à mon équilibre ! Et mon blog bien sûr qui m’offre un bel échappatoire !

Reply
Georgette 9 octobre 2015 at 15 h 21 min

Difficile pour moi aussi! J’ai repris le travail alors que mon petit bonhomme avant 4 mois et demi. J’ai bien mis 2 semaines à dépasser le « mais qu’est-ce que je fais là? ». La sensation de ne plus profiter de lui a été vraiment dure à gérer, puis la routine reprend et on s’y fait, on trouve un autre rythme, on s’adapte même si j’ai des « rechutes » après chaque retour de vacances…
Lui, par contre, n’a eu aucune difficulté à s’adapter à la crèche. Il est vraiment facile à vivre, ça aide de voir que ton enfant est bien…

J’aime mon boulot, j’aime ma boite, j’aime mes collègues, mais j’ai toujours quelque part en moi, l’impression de ne pas profiter assez de lui… Je pense que l’idéal pour moi serait de travailler à temps partiel (genre 3 jours par semaine), mais mon boulot ne s’y prête pas vraiment (je suis designer dans une jolie société de mobilier de jardin)…

Difficile de tout concilier avec équilibre 😉

Reply

Leave a Comment