Côté mamanJe me questionne

Ma cage dorée

posted by mamanlouve 14 avril 2015 13 Comments

Depuis que je suis maman je ne vis plus comme avant, c’est normal, ça tombe sous le sens me direz-vous. J’écris beaucoup sur cette nouvelle vie mais en rédigeant mon dernier article On m’avait dit, je me suis rendue compte qu’on m’avait beaucoup préparé à ce qui allait se passer « matériellement parlant » : les nuits, les achats, le rythme…mais en réalité il y a quelque chose dont personne ne m’a parlé, quelque chose de pourtant primordial et qui prend le pas sur toutes ces « banalités ».

Cette chose dont je parle c’est mes sentiments, mon émotion, et cette impression que parfois ils m’emprisonnent.

J’aimerais être cette maman qui laisse son bébé à garder les yeux fermés.

 J’aimerais être cette maman qui ne panique pas dès que son bébé a de la fièvre.

 J’aimerais être cette maman qui vadrouille partout avec son bébé sous le bras.

   Mais voilà, ce n’est pas moi.

Je suis cette maman qui n’aime pas me séparer de lui, je suis cette maman qui s’inquiète vite, je suis cette maman qui préfère lui donner un cadre rassurant bref je suis cette maman louve qui couve son bébé, peut être trop – sûrement trop.

Mais voilà je ne sais pas être différente, bien sûr je peux faire des efforts sur telle ou telle chose mais dans le fond je suis celle là et je ne sais pas si je réussirai un jour à m’en défaire. Je me sens parfois prisonnière de mes émotions, enfermée dans cette bulle que j’aime pourtant plus que tout au monde. Je me dis souvent que « quand il sera plus grand ce sera différent » mais dans le fond je pense que je me mens à moi même.

Je ne savais pas que je serai cette maman là, je m’en doutais un peu mais je ne savais pas que j’allais ressentir tout ça, on ne m’avait pas dit et personne ne pouvait le savoir en réalité.

Ma cage dorée c’est la plus belle chose que j’ai construite mais il est aussi dur d’en sortir. J’aimerais parfois retrouver ma liberté d’agir, mon insouciance et mettre mes inquiétudes de côté. J’aimerais être cette autre mère que j’observe parfois au coin de la rue et qui semble tout gérer avec une légèreté déconcertante. En attendant je fais tout à l’instinct et mon instinct m’emmène là où je suis et tout ce que j’espère c’est que ma cage dorée soit aussi jolie dans les yeux de mon bébé que dans les miens.

mamanlouve_yeux

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 Comments

Tiff 14 avril 2015 at 9 h 01 min

Très joli article! Je suis comme toi je pensais que je serais plus cool « dans ma tête » en tant que maman et en fait pas du tout! Je suis presque jalouse quand je le laisse à garder à ma belle mère, le moindre bobo au ventre, ou rien que quand je le couche je suis déjà inquiète (est ce qu’il respire encore (il n’a que deux mois), est ce qu’il n’est pas mal positionné comme ça…), une petite rougeur et je surveille pour voir si elle disparaît, un petit coup de vent et je lui saute presque dessus, etc etc…je me demande toujours si je ne suis pas déjà en train de l’étouffer, moi qui me disait je ne serais pas comme ça! Je me dis qu’avec le temps je vais m’apaiser et m’assagir, enfin j’espère!!!

Bisous!!!
-`ღ´-

Tiff
http://www.mabulledepensees.com

Reply
mamanlouve 14 avril 2015 at 15 h 01 min

Ahahah je me reconnais dans tout ce que tu viens d’énumérer 🙂 sauf que le mien a 9 mois et ça s’est pas calmé ! On va y arriver 🙂

Reply
Emma June 14 avril 2015 at 10 h 48 min

Je suis comme toi mais je me soigne!
Quand MisterBB était petit, je n’arrivais pas à le lâcher mais au fur et à mesure, notre relation évolue.
A maintenant 4 ans, moi qui suis Maman Poule (ou louve selon) j’essaie de l’envoyer vers l’autonomie et cela me fait du bien aussi.
Donc si! on peut évoluer, en douceur, sans aller contre sa nature mais petit pas par petit pas.Aie confiance!

Reply
mamanlouve 14 avril 2015 at 15 h 03 min

Merci pour ton message Emma June ça fait plaisir de lire des témoignages de maman « plus avancées », alors je vais me soigner aussi et arriver à lâcher un peu, pas à pas comme tu dis !

Reply
Farfadette 14 avril 2015 at 12 h 47 min

Je pense que c’est ça de devenir maman :p
On me le dit souvent aussi mais je ne sais pas encore comment je serai, on verra bien en septembre héhé

Mais je pense qu’avec le temps tu t’y habitueras et qu’ensuite tu feras comme tu le sentiras ^^

Reply
mamanlouve 14 avril 2015 at 15 h 05 min

oui tu as raison, je suis sûre qu’avec le temps je serai un peu moins inquiète pour tout, je pense aussi que quand j’en aurais un deuxième je serai aussi plus à l’aise dans ce rôle ! Hâte que tu me donnes tes impressions, encore quelques mois pour savoir … 🙂

Reply
Farfadette 14 avril 2015 at 21 h 12 min

Héhé moi aussi me tarde de savoir comment je serai !! Je garde des minis bouts tous les jours depuis 5 ans maintenant mais ça ne sera définitivement pas pareil ! Mais j’ai les bases pour bien commencer… Enfin je t’avoue que ça ne m’empêche pas de bien flipper 😡

Reply
mamanlouve 15 avril 2015 at 9 h 47 min

ahah c’est normal de flipper 🙂 le contraire serait bizarre! Mais on s’y fait vite, pas le choix de toute façon hein! 🙂

Reply
french-scarlet 14 avril 2015 at 21 h 15 min

Super article. Je pense que les inquiétudes diminuent (un peu) avec le temps, l’expérience, les « épreuves » (premières séparations, la crèche si il y a, l’école).
Ca me fait penser à la citation d’Audrey Hepburn, que l’on entend au début de Babyboom d’ailleurs, qui disait que « Le plus difficile dans la maternité, c’est cette inquiétude intérieure que l’on ne doit pas montrer. » C’est si vrai!
Mais je pense aussi personnellement que je vais toujours m’inquiéter pour ma fille! Comme toi. Je ne suis pas du genre à la trimballer partout. J’aime être avec elle, jouer avec elle, comme dans une petite bulle. (Cette même bulle s’apprête d’ailleurs à exploser dans 3 semaines, avec ma reprise du travail 5jrs/7)

Bises à toi, maman louve!

Reply
mamanlouve 15 avril 2015 at 9 h 51 min

Merci pour tes mots. Oui en effet je pense que le temps fait bien les choses. La séparation avec la crèche a été le premier cap, et pas des plus faciles mais ça m’a un peu aidé. Cette phrase est tellement vrai…en effet je ne montre pas tout ça au quotidien même si je suis assez transparente mais là où j’en parle le plus c’est sur mon blog est c’est aussi pour ça que je me plais tant ici c’est que je peux vraiment dire ce que je ressens tout haut et ça fait un bien fou !
Aie aie aie la reprise du travail pas facile facile mais on remet vite le pied dedans tu verras ! J’espère que tu aimes ton métier, c’est un peu la condition pour que la séparation soit « moins difficile »! Courage je suis sûre que tu vas vite trouver ton rythme et ta petite aussi!

Reply
lacafouine 15 avril 2015 at 20 h 29 min

Je ressens exactement la même chose! je m’imaginais complètement à la cool, vadrouiller partout avec bébé, qui découvrirait mon monde avec curiosité, pourrait s’endormir n’importe où (ahahahahahahahahaaaa), le laisser pour continuer mes loisirs du soir etc etc … et ce n’est pas du tout comme ça que je suis finalement. Rien que l’idée de le laisser une soirée me serre le cœur, savoir qu’il n’a pas eu les heures de sommeil réglementaires m’inquiète, j’ai peur qu’il ne se repose pas assez si je le trimbale quelque part pendant ses heures de sieste, bref, rien à voir avec ce que j’imaginais!

Reply
mamanlouve 16 avril 2015 at 8 h 33 min

Ahah t’as TELLEMENT bien résumé ce que je pense! Je me retrouve dans tout ce que tu décris, c’est la même pour moi ! Bon on va y arriver un jour allez ! 🙂

Reply
MamanPirate 19 avril 2015 at 1 h 46 min

Je n’ai pas le nom de Maman Louve mais je crois que j’en ai comme toi tous les symptômes. Mon mari me dit parfois que je couve trop notre loulou, il ne comprend pas pourquoi j’ai dû mal a envisager de le laisser à une nourrice ou autre. La vérité c’est que je ne peux pas, je ne veux pas. Après tout je les connais pas ces gens, comment savoir s’ils s’occuperont bien de mon fils quand je ne serais pas là? Je sais que d’autres le font et que je pourrais sûrement me faire violence et y arriver mais en fait je crois que je n’en ai pas envie. Je suis bien comme ça, bien avec mon loulou et je crois que lui aussi est bien. Bien sur après il ira à l’école et forcément ça changera, on aura pas le choix mais pour autant je ne crois pas que je m’inquiéterais moins. C’est comme ça. 🙂

Reply

Leave a Comment