Au quotidienAvec papa / En coupleCôté maman

Lettre à moi même, future maman pour la première fois …

posted by mamanlouve 12 octobre 2016 15 Comments

Tu es enceinte de ton premier enfant et tu imagines déjà ta vie avec tous les changements que cela implique. Tu ne le sais pas encore mais tu te trompes sur la plupart de ces choses-là et tant mieux, ce ne serait pas drôle si tout était écrit à l’avance ! Mais aujourd’hui j’ai quand même envie de te dire certaines choses, qui t’auraient sûrement rassuré à l’époque ou peut être effrayé, mais au moins préparé à tout cela.

***

Ce que tu sais c’est que l’accouchement c’est pas du gâteau, sur ce point là je ne peux te contredire ! C’est drôle, tu es certaine de ne pas perdre les eaux car tu as entendu quelque part que ce n’était pas très courant. La vie va te faire une jolie première surprise quand, lorsque tu seras entrain de mettre ton dernier coup de mascara avant d’aller retrouver tes copines au café, tu perdras les eaux ! On raconte tout un tas de choses sur l’accouchement et ça fout les boules quand même … bon, ma cocotte, tu auras encore plus mal que tout ce que tu aurais pu imaginer mais tu auras un accouchement rapide et efficace crois-moi. On parle souvent de cette rencontre avec son bébé, la toute première, elle sera encore plus belle que tout ce que l’on pourra te dire. Il paraît qu’il faut le vivre pour comprendre, c’est assez frustrant comme expression, mais je comprends quelque part ce sentiment car c’est si indescriptible comme émotion…Ce jour-là tu vas découvrir le visage de la vie que tu portes en toi depuis 9 mois, de la vie que tu as construit, mais encore plus dingue tu vas pouvoir le toucher, l’embrasser et il va te regarder, enfin. Tout cela après un travail de dingue, une rencontre au sommet entre trois personnes, et une toute nouvelle famille qui vient d’apparaître dans vos mains, c’est assez fou.

MamanLouve_forêt

Tu te prépares au fait que ça va être difficile les premières semaines-mois, tu t’attends à ne pas beaucoup dormir, à t’engueuler pas mal avec ton chéri, c’est ce que tout le monde ne cesse de te répéter : « c’est dur le début hein, prépare toi ! ». Bon je ne te cache pas que oui c’est dur, tu vas péter les scores niveau décibels, ba oui entre la fatigue et ton manque de patience, tu te doutes bien que ça te pend au nez tout ça ! Mais bon, l’avantage de ce portrait si horrible c’est qu’au moins tu as de jolies surprises à l’arrivée, mais avant de les vivre tu devras passer par quelque chose dont bizarrement personne ne t’avais jamais vraiment préparé, celle du baby blues… Mais pourquoi personne ne te dis pas que tu vas pleurer pendant des jours d’affilés sans comprendre pourquoi ? J’ai envie de te hurler alors de ne pas culpabiliser, c’est normal, tu ne comprends pas, tu es surprise et désemparée mais je te jure que ça va passer, comme ça, d’un coup, et tu profiteras vraiment après. Tu découvriras les joies des nuits hachées, les dosettes de lait préparées la veille et les yeux collés pour préparer le biberon. Mais tu ne sais pas que tu sauteras aussi vite de ton lit pour retrouver ton bébé qui t’as déjà manqué en quelques heures, que tu le dévoreras des yeux sans pouvoir t’arrêter en te demandant comment tu as fait une telle merveille.

MamanLouve_forêt

On t’as dit des tas de choses sur la vie de couple et la vie sociale et là encore tu te prépares au pire mais tu vas être agréablement surprise ! Commençons par les copines, elles vont être sacrément chouette avec toi, s’émerveillant au dessus de ton épaule sur ce beau bébé et te demandant comment tu dors et si tu vas bien. Le noyau dur restera le noyau dur, je crois que pas grand chose ne peut vous séparer, même celles qui n’ont pas d’enfants vont réussir à s’adapter et tenter de comprendre ta vie, c’est une chance, mesure là. Pour les autres amitiés là j’avoue que ça risque de vaciller un peu mais de façon naturelle, histoire que personne ne souffre trop, tout en douceur et par la force des choses. Ce que tu ne savais pas c’est que tu te ferais également de nouvelles amies, des mamans, ahlala c’est cliché tu trouves? Totalement ! Mais ce sont des alliées précieuses, avec elles tu pourras partager tes soucis, interrogations, piocher dans leurs idées et bénéficier d’un soutien à toute épreuve. Pour ton couple, tu es sûre que vous êtes indestructibles et vous l’êtes je n’en doute pas, mais tu mettras un peu de temps à vous accorder du temps juste à deux ! Rien de grave, tu rattraperas vite les choses quand tu seras prête à confier un peu ton petit, mais ça tu ne t’y attends pas, et tu devrais peut être car ça peut surprendre. Avec le temps tu verras, tu géreras ton agenda comme une ministre ne t’en fais pas, restau en amoureux, verres avec les copines et soirées, tu reprendras vite « ta vie d’avant » sans trop de difficultés, si tu le désires et quand tu le désireras surtout.

MamanLouve_forêt

Tu penses que tu vas reprendre le travail après le temps réglementaire du congé maternité, là ma vieille tu me fais bien rire car tu te plantes totalement ! Tu ne me croirais surement pas si je te le disais aujourd’hui mais non seulement tu n’en auras pas envie, mais qui plus est, tu voudras même le fuir à tout prix, dingue non ? Tu te rendras compte que ces horaires là ce n’est plus pour toi, tu te rendras compte que ce qui t’importes c’est de voir ton bébé grandir, tout en réalisant que la vie de maman au foyer ne te correspondrait pas non plus. Tu trouveras alors ton équilibre en travaillant toujours car tu en auras besoin, mais moins, et de la façon dont tu aimes. Ce sera des sacrifices, notamment financier, mais tu aimeras profondément ce que tu fais et vous ferez ces choix là à deux bien sûr, pour te permettre d’être heureuse et épanouie.

MamanLouve_forêt

Parfois tu seras un peu nostalgique de tout ce que tu as vécu avant, de ton insouciance et puis tu regarderas ce que tu as construit et tu ne pourras pas avoir le moindre regrets. Tu vas découvrir ce sentiment si puissant qu’est l’amour maternel, tu vas en avoir même un peu peur parfois! Tu vas te remettre en question sans cesse, tu vas te demander quel genre de maman tu veux être, quelle éducation tu veux donner, quelle éducation tu as reçu, ce que tu veux perpétuer, ce que tu veux jeter. Tu vas découvrir ton amoureux du lycée en papa, tu vas te prendre une sacré claque dans la gueule et une sacrée dose d’amour en regardant tes deux hommes ensemble (ah oui oups tu vas avoir un garçon au fait !). Tu vas prendre un sacré virage dans ta vie, tu auras même envie de partager tout cela sur un blog dédié à la maternité, haha tu ne me crois pas, je sais bien que tu n’as même jamais lu un blog de ta vie et pourtant tu vas t’y mettre !

MamanLouve_forêt

Bref si je te racontais la vie que tu aurais dans deux ans tu ne me croirais sûrement pas mais sache que future maman tu t’apprêtes à vivre quelque chose d’assez dingue, d’assez difficile mais d’incroyablement fort et humanisant. Ne te laisse dicter tes choix par personne, souviens toi que vous êtes deux et que c’est à deux que vous serez plus fort, en équipe. Fais toi confiance, arrête de te demander si tu es une bonne maman, ne te mets pas trop de pression et tout ira bien. Tu vas changer, évoluer, apprendre beaucoup sur toi même. Les qui t’aiment pour qui tu es te suivront, les autres laisse-les partir. Tu vas connaître l’amour infini, qu’il soit à 3, à 4, ou à plus, et celui-ci ne te quittera pas, jusqu’à ton dernier souffle. N’ai pas peur c’est du bonheur malgré les épreuves. Preuve en est, tu vas même en vouloir un deuxième et une petite fée viendra se loger en toi, mais je te laisse découvrir la suite toute seule … rien n’est écrit tu le sais !

MamanLouve_forêt

MamanLouve_forêt

Belle journée,

Merci d’être là,

Je vous embrasse,

*** Flore ***

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 Comments

DeboBrico 12 octobre 2016 at 9 h 31 min

Oh cet article est tellement vrai!
Je crois qu’on n’est jamais vraiment préparé à ce bouleversement, on s’inquiète de choses qui vont rouler d’elles même, et les plus compliquées seront celles que l’on n’aura pas du tout anticipées!
Ta lettre me fait un peu penser à celle que j’ai écris à ma sœur pendant son premier trimestre de grossesse alors qu’elle était très inquiète.
Si tu veux la lire; https://debobrico.com/2016/04/04/de-grande-soeur-a-petite-maman/

Reply
Ragnagna 12 octobre 2016 at 9 h 32 min

Vache tu es plus bavarde que moi ! Je me contenterai de « tu vas en chier mais ça va on gèrera et ce sera cool ! ». Je pense même que les doutes et galères du début sont nécessaires pour se construire en tant que parents. Je crois que même prévenu comme à un deuxième on se laisse surprendre telles des bleues !

Reply
Virginie 12 octobre 2016 at 9 h 44 min

Tout simplement, merci. Très bel article qui permet aussi de relativiser un peu.

Reply
Laurette Flechette 12 octobre 2016 at 10 h 27 min

Parfait ! Je réalise que même si nous sommes toutes très différentes, les problématiques sont les mêmes…
Ce que je vois, c’est que tu suis tes envies profondes, même s’il y a des moments paradoxaux, tu sais prendre les décisions qui vous correspond même si c’est parfois synonyme de sacrifices.

Bravo pour ce billet, bisettes des Fléchettes !

Reply
Estelle 12 octobre 2016 at 12 h 07 min

Merci Flore! Tes mots sont toujours plein de douceur et d’amour, j’aime énormément te lire.

Reply
Claire 12 octobre 2016 at 12 h 44 min

Je me reconnais totalement… sur tout…

Reply
Summer Girl 12 octobre 2016 at 14 h 19 min

On sent la maman qui a déjà un premier bébé, qui a pris beaucoup de recul et qui relativise beaucoup plus pour l’arrivée du deuxième 😉 j’ai adoré ton article (une fois de plus), là où on a le plus de surprises c’est surtout au niveau du couple car passer de 2 à 3 puis de 3 à 4 ça peut être un vrai parcours du combattant… en tout cas tu as dû en faire rire plus d’une c’est certain 😉

Reply
juste1maman 12 octobre 2016 at 14 h 53 min

il y a un point sur lequel je suis en désaccord : reprendre la vie amoureuse d’avant. Si ni amis ni famille ne peut/veut garder ton enfant ne serait-ce qu’1 soir tous les 3 mois, et bien ta vie tu la mets de côté… Dernière sortie un soir : février 2016 ! Mais merci tout de même encore une fois pour ce très bel article Flore.

Reply
Claire Rêves de fripouilles 12 octobre 2016 at 18 h 25 min

C’est magnifique!! Tes mots résonnent en moi…. malgré 4 enfants on a toujours autant de magie de découvrir à la naissance la petite vie qui a grandit en nous, je m’émerveille de les voir tous jouer ensemble, être complices dans les jeux et les bêtises, se chamailler et évoluer ! Ce n’est pas facile tous les jours mais quel bonheur de les serrer dans mes bras et leur faire plein de bisous
Merci Flore pour ces beaux mots et ces émotions partagée,

Reply
Tamia 12 octobre 2016 at 21 h 38 min

Quelle belle lettre ! Merci !

Reply
Vanda Démêle Le Fil 13 octobre 2016 at 1 h 02 min

Salut Flore,
Un petit message a 3h du mat (depuis mon île) et je suis heureuse d’être tombée sur ton article lors de mon insomnie. C’est tellement touchant ta façon d’écrire, j’adore lire tes articles au fil du temps. Je te souhaite tout plein de bonheur et une douce nuit.
Bises
Vanda Démêle Le Fil

Reply
charlotte 13 octobre 2016 at 11 h 47 min

tellement vrai

Reply
Elles m’épatent | Chez Lorette 16 octobre 2016 at 15 h 40 min

[…] y a aussi eu cet article qui m’a vraiment émue, celui là avec lequel j’étais 100% d’accord et  … […]

Reply
helene 20 octobre 2016 at 11 h 07 min

Superbe article tellement vrai …
maman depuis 6 mois bientot …que de doutes de remises en question de peurs ..Quelle aventure on se découvre finalement .. on repousse ses limites ..meme si parfois on serait tenter de regretter la vie d avant rien ne vaut le bonheur du présent ( et ses nombreux tracas aussi …)
l ambivalence au qutoiden : voulir du temps pour soi mais culpabiliser de laisser son petit …vouloir etre au travail quand on est à la maison et vouloir etre à la maison quand on est au boulot !

Reply
mamanuage 20 octobre 2016 at 16 h 34 min

Merci! Ton article rassure la future maman que je suis, l’ordi posé sur mon gros bidon !

Reply

Leave a Comment