Non classé

Et alors, il dort bien le tien ?

posted by mamanlouve 25 mars 2016 20 Comments

S’il y a bien un sujet sur lequel les parents ont toujours quelque chose à dire sur leurs enfants, c’est bien le sommeil ! C’est je pense un sujet de discussion interminable et quelque soit l’âge, en tout cas à presque deux ans, je me rends compte que le sommeil de little G a toujours alimenté beaucoup de mes discussions ! Récemment une amie très proche m’a demandé : « mais ça lui arrive de se réveiller de temps en temps la nuit little G ? » J’ai évidemment explosé de rire et sorti mon meilleur : « oooh que oui ! ». Je me rends compte avec un peu de recul que j’ai été bien naïve…!

À la naissance de son bébé, on attend qu’une chose : qu’il fasse ses nuits. Combien de fois cette phrase revient ? « Et alors il fait ses nuits? ». NO PRESSURE, il n’a que 2 semaines les gars ! Puis ce jour tant attendu arrive enfin, ce jour où tu ouvres les yeux à 7h du matin, où tu bondis de ton lit en te demandant : « nan nan mais euh attends euh je me suis levée cette nuit faire un bib? Nan mais j’ai aucun souvenir, il dort toujours, c’est pas possible ?! ». Et bien si ! Dès le début j’étais très impatiente, trop impatiente qu’il « fasse ses nuits ». Jusqu’au jour où une amie m’a dit : « arrête d’attendre ce jour, sinon chaque nuit ce sera une déception et l’attente te paraîtra très longue ! N’attends plus rien et ça arrivera quand ça arrivera ! ». J’ai eu un vrai déclic, en effet il fallait que j’arrête de guetter cette fameuse « première  fois ». Au final nous avons attendu 5 semaines, une éternité quand on les vit mais une grande chance quand on entend les témoignages des copines. Et à partir de là on s’est dit : « yahooou il fait ses nuits, pfiou une bonne chose de faite ! » Et c’est justement LÀ où je voulais en venir ! Je pensais que le plus gros été passé, que désormais ce ne serait que des petits réveils isolés, rien de bien méchant, mais cela n’a pas été vraiment le cas.

La première année de crèche, little G a enchaîné les maladies, inlassablement, tous les mois, toutes les deux semaines, il avait quelque chose…Et qui dit avoir mal quelque part dit -> réveil nocturne. Alors que nous nous vantions d’avoir un bébé qui dormait très bien depuis plusieurs mois, les microbes sont venus perturber notre jolie petite routine de sommeil.  Puis, à ses 13 mois, miracle, il n’est plus malade, cela devient de plus en plus « rare », du moins on est passé de toutes les deux semaines, à presque tous les deux mois ! Donc là on se dit « youpiiii les anticorps = check ! », et c’est reparti on se remet à pavaner : « Ouais nous il a aucun problème de sommeil, 12h par nuit, parfois il pousse même jusqu’à 15h, pas de réveils la nuit, ouais ouais la chance je sais … ». 

Et alors le tien il dort bien?

Et bien NON, de là est venu une période que je n’avais pas vu venir : les cauchemars ! Aaaaaah mais ça s’arrête quand ??? Cauchemar ou terreurs nocturnes, en fonction de l’âge et de sa manifestation, on a morflé … Des réveils à 4h du matin en hurlant, complètement déboussolé, s’agrippant à nous, dans un état que je ne connaissais vraiment pas, c’est déroutant. Encore aujourd’hui ces réveils ont lieu et cela nous demande beaucoup de temps pour le rendormir et le calmer, et cela est très fatiguant.

Le sommeil est incontestablement une donnée fragile…Nous enchaînons les périodes dites « pourries », (soyons clairs), et les périodes dites « de grâce ». Ces dernières peuvent durer quelques semaines, voire mois, où on se dit mais quel bonheur de bien dormir et puis on repart dans une période plus difficile. Ce qui est le plus dur c’est le contraste entre ces deux phases : quand ça se passe bien, little G se couche vers 20h et se réveille à 8h et ne se réveille pas la nuit, c’est juste un pur bonheur ! (Car oui tout parent sait que : 8h c’est une grasse mat !). Mais quand ça se passe mal, il se réveille toujours : option A) vers minuit et demi-1h du matin, option B) à 4h du matin, toujours. Là ça prend en moyenne 1/2 heure pour le rendormir, avec environ 3 essais infructueux et un roulement papa-maman pour tenir le coup. Le contraste est donc un peu violent, et nous passons vraiment de l’idyllique au cauchemar ! En ce moment nous sortons je crois (j’ose à peine le dire) d’une période compliquée (post grippe). Il ne se réveille plus la nuit et nous redécouvrons le sommeil avec tant de bonheur.

Dans ces moments un peu plus dur, il faut savoir pourtant tenter de relativiser tout ce qu’on peut : dans les points positifs little G est un enfant qui n’a aucun mal à aller se coucher et s’endort immédiatement. C’est un enfant qui aime dormir, toujours heureux d’aller au lit, et ni le coucher, ni les siestes ne posent problème (du moins à la maison, à l’extérieur c’est pas le même discours hein!). Oui car dans ces moments là voyez-vous, il faut se rappeler toutes ces petites choses qui font du bien !

et alors le tien il dort bien?

Mais voilà, je crois que c’est le lot de tout parent de mettre son sommeil un peu entre parenthèse quand on a un enfant. Tous les soirs je vais me coucher en me demandant : « Est-ce qu’il va se réveiller cette nuit? Est-ce qu’on va réussir à le rendormir facilement ? Pitié qu’il ne se lève pas à 6h du matin… ». Je ne sais pas si on s’habitue vraiment à ce manque de sommeil mais en tout cas avec le temps il nous est familier et on se contente de tout ce qu’on peut prendre. C’est assez inhérent à la condition de parent…Avant j’étais couche tard-lève tard, maintenant je suis couche tard-lève tôt, je n’arrive pas à changer mes habitudes nocturnes que j’aime tant, c’est de ma faute aussi je sais !

Tout cela pour dire quoi ? Qu’on est dans la merde ? Pardon. Non, non, tout cela se veut être rassurant en fait ! Oui parce qu’on a souvent tendance à se dire : « Mais pourquoi le mien il ne dort pas ? Pourquoi il se réveille la nuit? Pourquoi celui de la voisine il dort ? Pourquoi, pourquoi…??? » On cherche à comprendre, à expliquer, on cherche des solutions, à en parler, ou ne pas en parler, des nouveaux rituels, on s’accroche comme on peut !

Je pense que, comme pour beaucoup de chose dans la parentalité, il faut tenter de lâcher prise, d’accepter ces périodes comme elles viennent (facile à dire je sais), de se relayer autant que possible, de tenter de se blinder, et se dire que ça va passer. Enfin, se dire qu’on est pas seul, que l’herbe n’est pas forcément plus verte chez les autres, et que c’est le lot de beaucoup de parents. Ils sont encore si petits, nous sommes passés par là nous aussi (pardon maman!) et que ça va aller. En attendant, tentons de récupérer comme on peut, de prendre un peu soin de nous et un jour ce serons nous qui demanderons à nos enfants de se lever le matin alors qu’il est midi ! Si, si, ce jour arrivera !

Sur ce, je vous souhaite un doux week-end et de belles nuits,

(et longues si possible !)

Je vous embrasse

*** Flore ***

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 Comments

Estelle 25 mars 2016 at 8 h 54 min

Tellement vrai !
J’adore vous lire, je m’y retrouve tellement…
Vous m’avez beaucoup aidé grâce à votre article sur le R.G.O. et là encore votre positivisme fait plaisir à lire.
Merci pour cette pilule de bonheur 🙂

Reply
Maman Chocolat 25 mars 2016 at 8 h 55 min

Alors qu’on touche doucement au doux bonheur des longues nuits, je me rends compte que le bonheur ne sera pas éternel et je tremble déjà des nuits de maladie, des dents qui poussent, des cauchemars, …
bon, stop, je profite ! 😀

Reply
DeboBrico 25 mars 2016 at 8 h 58 min

J’avoue j’ai eu énormément de chance avec mes deux enfants… Ils ont fait leur nuits à 10 et 15 jours et ne se réveillent jamais la nuit, même quand ils sont malades, la nuit ils dorment toujours d’un sommeil de plomb… Et ils adorent dormir, aller se coucher est toujours un plaisir… Oui je me pavane carrément, les mauvaises langues me prédisent un terrible retour de bâton… alors à suivre!

Reply
mesange 25 mars 2016 at 9 h 50 min

Un vaste sujet! Nous avons la chance aussi d’avoir deux enfants qui dorment bien, qui s’endorment vite, qui font de bonnes siestes. Mais…qui sont très matinaux! Jusqu’aux 3 ans de l’aîné, il y a eu des hauts et des bas, des périodes de grâce comme tu le dis, et des nuits pourries, enfin surtout des petits matins, avec des pics de réveil à 5h. Avec le recul, je peux le dire: il faut lâcher prise, ça c’est sûr, se relayer (le week-end mon mari se lève le premier…il s’occupe des enfants pendant que je dors, puis je me lève et lui va se recoucher). J’ai vraiment constaté chez le mien et chez les autres qu’il y avait un cap à 3 ans, quand les enfants entrent à l’école: ils ont de bonnes grosses journées épuisantes, et dorment comme des souches toute la nuit. C’est un âge où le sommeil devient stable, serein…Le seul problème est qu’entretemps nous avons eu un deuxième bébé donc nous sommes repartis pour un tour ;);) On apprend à vivre avec la fatigue! Et depuis cette année je m’interdis de me coucher après 23h et ça m’a changé la vie.

Reply
Aud 25 mars 2016 at 9 h 59 min

Ah oui sacré sujet le sommeil!
Ici avec ma fille cest tres compliqué et l’endormissement aussi (surtout) pfiou l’arrivée du petit frere na pas arrangé les choses loin de la mais je n’ai plus honte d’en parlé car comme tu le dis au final quasi tous les enfants qui « font leurs nuits » en fait se réveillent régulièrement dans les nuits difficiles (maladies, dents, peurs….)
Courage et oui un jour ils dormiront jusqu’à midi car rentrés à 3h du mat sauf que nous on aura veillé jusqu’à 3h morte d’inquiétude et on se réveillera aux aurores par habitude
Bonnes nuits flore

Reply
laurette Flechette 25 mars 2016 at 10 h 07 min

Et oui… Une des choses les plus difficiles que j’ai eu à vivre sans aucun doute ! Rien n’est acquis c’est sur ! On approche des 3 ans et les nuits c’est encore au p’tit bonheur la chance… Ce qui est sur c’est que j’ai vraiment arrêté de me demander pourquoi… Je me contente de tenter d’être le plus « contante » possible. Nous tenons bon, avons arrêté de le prendre avec nous dans le lit ou de rentrer dans son jeu parfois compliqué de « papa, maman j’ai soif, j’ai faim, j’ai froid… » Mais c’est un vrai combat !

Reply
laurette Flechette 25 mars 2016 at 10 h 08 min

OUps tu pourras supprimer ce commentaire j’ai oublier le « s » à constante…

Reply
laurette Flechette 25 mars 2016 at 10 h 07 min

Et oui… Une des choses les plus difficiles que j’ai eu à vivre sans aucun doute ! Rien n’est acquis c’est sur ! On approche des 3 ans et les nuits c’est encore au p’tit bonheur la chance… Ce qui est sur c’est que j’ai vraiment arrêté de me demander pourquoi… Je me contente de tenter d’être le plus « constante » possible. Nous tenons bon, avons arrêté de le prendre avec nous dans le lit ou de rentrer dans son jeu parfois compliqué de « papa, maman j’ai soif, j’ai faim, j’ai froid… » Mais c’est un vrai combat !

Reply
Marie 25 mars 2016 at 10 h 08 min

Encore une fois, un billet tellement vrai ! et nous concernant, nous avons eu la bonne idée de passer au lit de « grand » pour Victoire qui venait d’avoir 2ans et demi,je me disais que c’était le bon age … et bien nous venons de repartir dans une phase où elle ne veut plus aller se coucher, réclame son lit de bébé et surtout se lève toute seule un nombre incalculable de fois le soir, et nous rejoins très tôt (trop tôt) dans notre lit tous les matins. Je ne pensais pas (trop naive sans doute) que cette étape viendrait une nouvelle fois chambouler ce sommeil si précieux et si instable … Allez pensons à notre future grasse mat ! Bon we!

Reply
Julycocoon 25 mars 2016 at 11 h 10 min

Dès que j’ai lu ton titre je me suis dit : « Je vois TELLEMENT de quoi tu parles ! » ! Après des nuitscomplètes et longues de 1 mois et demi à 3 mois et demi, ça s’est dégradé pour s’arrêter complètement non stop de mi décembre à fin février… Je suis devenue un zombie ! Puis début mars, on lui fait goûter une purée maison de champignons un soir et ELLE DORT. Je me dis, coïncidence ? Mais décide de re-tester… Elle dort depuis ! Des mini chouins-chouins parfois mais plus de réveil-tétée, je revis un peu !!! Alors quand la nounou me dit « oh c’est bizarre de donner à manger le soir bla bla ». Je me dis « MES nuits MA décision! » et toc ! Mais à suivre hein, je ne me dis pas que c’est gagné elle n’a « que » 7 mois et demi… Je sais u’on aura d’autres passages à vide mais pour le moment je savoure !

Reply
Fanny 25 mars 2016 at 11 h 37 min

Nous ça fait longtemps qu’on a fait le « deuil » de nos nuits. Mini ne fait toujours pas les siennes à 21 mois et le petit frère arrive en juin. Les gens nous demandent souvent « mais qu’est ce qui vous a pris d’en faire un deuxième? »…

Reply
Melanie 25 mars 2016 at 11 h 43 min

Trés bel article, dans ton malheur je te trouve chanceuse. Chez nous c’est pareil mais il a fait ces nuits beaucoup plus tard et les accalmies sont très courtes (je crois que depuis le début de l’année, il n’a pas fait une semaine de nuits complètes).
Mais on apprend à relativiser et à gérer la fatigue. Et un jour ils dormiront mieux (mon neveu de 16 ans fait des siestes tous les soirs en rentrant du lycée) il faut juste attendre !
Bonne journée.

Reply
La Polygraphe 25 mars 2016 at 13 h 32 min

C’est marrant comme les questions des nuits sont très subjectives. Nous sommes (très chanceux) car Poupette dort et fait même, parfois, de vraies grasses matinées (elle peut dormir jusqu’à au moins 10h le week-end, chanceux, je sais…). Mais l’autre jour, on croisait un collègue de mon copain qui a eu une fille deux mois avant la notre, il nous parle des nuits, comme de bien entendu, et il nous dit « on est très chanceux, elle dort non stop, ne se réveille qu’à 5h30, un biberon et elle se recouche »… 5h30 et il est chanceux ?!! très subjectif tout ça…
Merci encore une fois pour ton article, super bien écrit !
Marine

Reply
Anne-Marie 25 mars 2016 at 17 h 13 min

Je ne suis plus une jeune maman mais juste une professionnelle de la petite enfance qui commence à avoir de la bouteille, comme on dit … non, non, ne faites pas la grimace ! Je ne fais pas partie de celles qui se sentent obligées de donner des conseils aux parents qui grandissent très bien en tant que parents, sans que l’on s’en mêle !
Je trouve votre approche oh combien sage ! Patience, ça va se passer !
J’ajouterais juste une chose. Les phases de cauchemars correspondent à une activité importante du cerveau de l’enfant qui doit « digérer » TOUS les apprentissages, les découvertes, les expériences, les relations aux autres qu’il a faites durant la journée. Je sais bien que je vais en faire bondir certain(e)s mais ces nuits agitées sont normales.
Soyez patients et prenez soin de vous ! Bon courage jeunes parents

Reply
amandine 25 mars 2016 at 21 h 11 min

exactement d’accord avec toi sur le fait que la question « il fait ses nuits ? » est une chose OBLIGATOIRE à poser !
qu’est ce qu’elle ma gave cette phrase !
agathe dort bien, franchement pas à me plaindre, mais je suis une grooooosse dormeuse et malgré tout j’ai du mal 🙁
en plus je ne peux compter sur le papa que le dimanche, si je veux dormir un peu. et encore, vu qu’il n’entends rien je suis obligé de le réveiller pour qu’il se lève alors franchement autant me lever 🙁

Reply
Je ne suis pas une poule 25 mars 2016 at 21 h 37 min

Comme je te retrouve sur la pression de la nuit. En même temps c’est compréhensible. Bonne nuit = Maman & Papa reposés = Bonne journée = Bonne nuit etc. Nous à 2 ans les nuits sont encore un peu chaotiques par période mais le réveil est toujours matinal. Un vrai petit clairon la Lucilou en pleine forme entre 5h30 et 6h30… Que du bonheur!

Reply
Tiff de Mabulledepensees.com 25 mars 2016 at 22 h 02 min

Ha la la la belle histoire des nuits de Baby!! Je me vois bien chaque soir me disant pourvu qu’il ne se reveille pas à 6h ca va etre trop dur!!!! L’autre jour il nous a fait un cadeau: 9h pétantes whaou!!

En revanche s’il se reveille vers 7h c’est mort il n’ira jamais se recoucher, à 6h il peut encore y avoir une chance!!

Pour les terreurs nocturnes ou cauchemars pour le moment il y en a eu peu mais c’est tellement déboussolant comme situation que « prie » souvent pour qu’il n’y en ai pas!!

Gros bisous !!!!

Tiff

Reply
Léa 29 mars 2016 at 10 h 33 min

Hello,
Je te suis depuis le début du blog et j’aime bien te lire.
Je me retrouve tellement dans ce sujet! Et en y revenant ce matin, je souris. Mon petit bonhomme a 1 an et 1 semaine 😉
Les nuits de la semaine dernière étaient chaotiques (peut-être voulait-il nous rappeler les débuts avec lui?) et depuis 2 jours il dort jusqu’à 8h du matin sans que j’aie besoin de me lever de la nuit!
Une jolie journée

Reply
bain-de-lumiere 30 mars 2016 at 0 h 55 min

Tellement Vrai. Je confirme. J’adore ton blog et article intéressant.

Reply
Maman Kawazu 26 juin 2016 at 13 h 52 min

Ici le Panda va avoir deux ans et je n’ai encore jamais connu de périodes de grâce.

Les bonnes périodes, comme en ce moment, c’est couché vers 22h au plus tôt… réveil vers 1 / 2h du matin + tentatives d’endormissements infructueuses et co-dodo dans notre lit… réveil à 6h au plus tard avec un mal de dos terrible et encore de mauvais souvenirs des coups de pieds donnés toute la nuit (lui envers nous hein, quand même… ! aha).

Aaaaaah. Voilà quoi.

http://www.mamankawazu.com

Reply

Leave a Comment