Côté bébéEvolution

Et si nous laissions grandir nos enfants à leur rythme ?

posted by mamanlouve 5 mai 2017 39 Comments

S’il y a bien un piège dans lequel je ne tombe pas depuis la naissance de ma fille c’est la comparaison, vous savez celle qui vous fait douter : « ah oui toi il dort 12h de suite ? Il boit 200ml à chaque biberon ? Ohlala j’en suis loin c’est pas normal … ». Cette pression, je l’ai ressenti pour little G, dès la naissance même. Il est sorti de la maternité avec ses 2,7kg tout mouillé et on m’a bien fait comprendre que cela posait « problème »: « Il n’est pas assez gros ». Dès ses premiers jours de vie on m’a dit qu’il n’évoluait pas assez vite, qu’il récupérait trop lentement… Je me suis vu le réveiller la nuit en lui demandant « stp stp il faut que tu boives ». Bref dès le début on m’a parlé de « normalité » et tout ceci m’a beaucoup brusqué dans mes premiers pas de maman et je n’avais pas encore assez confiance en moi et mon fils pour m’écouter.

Puis il a grandi et c’était les étapes du développement qu’il ne passait pas assez vite, notamment le fameux cap du retournement ! Tous les bébés de la crèche passaient du dos au ventre et vice versa avec facilité, quand little G, lui, regardait le plafond en faisant des sourires, bref il n’était pas du tout motivé pour se retourner, alors qu’il avait 7 mois (wouuuu mon dieu). Ce sujet je l’ai déjà traité à travers un billet intitulé « Il n’est pas en avance celui-là », alors qu’il avait 10 mois et je vois qu’il est toujours d’actualité…

Little G a aujourd’hui 2 ans et 10 mois et vous savez quoi ? Il n’est pas propre ! Oui oui il aime bien le pot mais de là à passer le cap de j’enlève ma couche c’est pas gagné! Je vois bien que cela commence à stresser … les autres ! Tant d’empathie, c’est gentil je vous remercie 🙂 On me demande toujours la même chose : « Il est propre ? » suivi d’un « et il va à l’école en septembre? » – oui oui. Je ne suis pas inquiète pour tout ça, comme chaque grande étape il prend son temps et c’est ainsi, je commence à le connaître mon little G. Je sais que la meilleure façon de l’amener à ce résultat c’est justement en lui laissant prendre son temps. On l’accompagne vers cet apprentissage mais sans stress !

Il a toujours été un petit garçon qui ne respectait pas certains « codes » : il est plutôt calme, rêveur, très tendre, il est délicat, appliqué dans ses gestes, doux, bref on nous a toujours dit qu’il ressemblait plutôt à une fille (coucou le préjugé !). Au fil du temps j’ai appris à lâcher prise, à le laisser grandir à son rythme, avec en fond toujours la même phrase : « il aura bien des dents un jour » variante avec : « si à 18 ans il ne sait toujours pas marcher, promis je m’inquièterais ».

D’ailleurs je vais vous faire un aveu, je ne me suis pas tournée vers la motricité libre par conviction au début, non, je me suis tournée vers elle car cela m’arrangeait bien! « Non il ne tient pas assis encore mais tu sais motricité libre, tout ça tout ça, on laisse faire »! Ma petite voix intérieure me criait : mais bordeeeel pourquoi il n’arrives pas à se tenir assis!! Est-ce que c’est normal ? Puis j’ai trouvé dans cette méthode une telle adéquation avec ma façon de penser, une telle cohérence avec le respect du développement de chaque enfant que cela m’a séduit, énormément.

Il y a certaines normes, certains repères, certains codes, on est d’accord, et ils sont utiles pour avoir une idée sur le développement d’un enfant mais ce ne sont que des « normes », ce qui ne veut pas dire que les autres sont « anormaux »…

Little G porte encore des couches mais savez-vous qu’il comprend pleins de choses en anglais ? Qu’il reconnaît le modèle de voiture de chaque personne qu’il a rencontré, et qu’il est capable de me dire que ces chaussettes là c’est son grand-père qui lui a acheté il y a un an? J’ai toujours dit qu’il ne pouvait pas tout faire à la fois, une chose à la fois, et manifestement il a toujours décidé de choisir un ordre différent. Pour moi c’est ce qui fait sa richesse, son identité, et je suis parfois triste de devoir répondre à des questions qui commence par : mais normalement il ne devrait pas ….? Et si on acceptait juste que chaque enfant possède son propre rythme, son propre ordre et que leur énergie ne peut pas être partout ?

Plus il grandit, plus évidemment il coche de plus en plus de cases et cela rassure tout le monde ! Mais je sais que je repars pour un tour avec mon bébé tout neuf… Ma petite fée, tu grandiras toi aussi à ton rythme, peut être un différent de ton frère, tu seras peut être une rapide, peut être une plus lente, peu m’importe! J’ai appris au fil du temps à arrêter de penser comme tout le monde, cela génère frustration et jalousie, et ça ne m’a jamais rien apporté de bon. La richesse de nos enfants c’est justement d’être unique et porteur de leur propre développement, laissons les grandir à leur rythme, sans peur, appréhensions, jalousie ni fierté. Chaque bébé est unique, chaque parcours l’est aussi. Au final on fait tout pour qu’ils deviennent de belles personnes, qu’ils aient eu leur première dent à 6 mois ou 1 an, alors arrêtons d’être pressé et profitons qu’ils ne sachent pas encore marcher pour les garder encore un peu dans nos bras 🙂

Je vous embrasse

*** Flore ***

Rendez-vous sur Hellocoton !

39 Comments

CORALIE 5 mai 2017 at 7 h 35 min

Tes articles sont si déculpabilisants. Je voudrais à chaque fois te remercier. Ces phrases je les ai tellement entendu avec mon loulou qui n »a marché qu’à 19 mois. Et c’est ces maudites phrases qui m’ont inquiété et non le fait qu’il ne marche pas, car je voyais bien qu’il allait à son rythme en se tenant debout mais en prenant son temps pour se lâcher. Mais aujourd’hui à 2 ans tout rond,il court partout, il a un vocabulaire très étendu et comme Little G il sait reconnaître le modèle des voitures (mieux que moi !!) et a une mémoire qui m’étonne chaque jour. Mais il n’est pas propre, cela ne l’intéresse pas du tout, le pot c’est bien pour jouer c’est tout et je sais que d’ici quelques mois, les mêmes réfléxions que pour la marche vont ressurgir, mais j’espère cette fois savoir m’en affranchir.

Reply
Maman Sur Le Fil 5 mai 2017 at 7 h 55 min

Je suis tombée dans ce piège de la comparaison à la naissance de mon deuxième (et pourtant, j’avais bien dit que je ne le ferais jamais)… mais finalement, ils sont si différents l’un de l’autre que, naturellement, on a arrêté de comparer !
Ils grandissent bien assez vite comme ça de toute manière…

J’admire ta façon de voir les choses et de t’y tenir en tout cas !

Virginie

Reply
Laure 5 mai 2017 at 7 h 56 min

Je ne commente pas souvent mais merci pour tous tes articles !
Et celui-là en particulier ! Je ne connaissais pas la motricité au tout début mais ca m’a paru normal de laisser ma fille faire comme elle voulait sans la brusquer. De toute façon je ne pouvais pas la forcer… elle rampait partout se mettait debout le long des meubles à 7 mois mais ne voulait pas s’asseoir. Et le fameux stress de tenir assis à 9mois ! Ben elle a décidé de tenir assise à 9 mois moins 1 semaine ! Puis quelques temps après, elle a su s’asseoir seule.
Maintenant elle a 21 mois et ne parle pas mais comprend tout ! Bref, on a appris à lâcher prise et à ne plus s’inquiéter !
Bonne journée !

Reply
mamzelmel92 5 mai 2017 at 8 h 00 min

Bel article… comme toujours quoi ! Merci à toi Flore.

Reply
Cannelle 5 mai 2017 at 8 h 01 min

Merci pour cet article qui me parle beaucoup.
J’ai deux petits bouts de 21 et 6 mois. La « grande » était une petite crevette à la naissance et pas en avance du tout non plus ! Difficile reprise de poids. Elle a évolué très doucement, ne tenait pas assise à 6 mois, s’est retournée à 9, a marché à 18 et là commence à baragouiner quelques mots. C’est aussi un petit calibre tout maigrichon.
Le petit frère, lui, est très différent, beau morceau, il fait péter les courbes de taille et de poids, porte déjà du 12 mois, il tient assis depuis le mois dernier, il est hyper musclé…
Pour la première, on se suivait avec un groupe de mamans alors forcément on comparait, et puis j’avais tellement d’angoisses car je voulais être une maman au top, que de stress ! Toutes les remarques m’atteignaient de plein fouet. Alors j’ai dit stop. Ce sont mes enfants, ce sont deux êtres uniques et différents. Qu’ils évoluent à leur rythme, différemment mais qu’on ne m’embête plus avec ça. Je les aime tout autant et je me refuse à les comparer ou à vouloir déjà leur imposer de répondre à des critères de performance. Ils auront toute la vie pour être ennuyés par ça.

Reply
Anju 5 mai 2017 at 8 h 39 min

Merci pour cet article! Mon petit à 7 mois, il se retourne depuis une semaine et n’a pas encore de dents. Et pourtant dès ces 5 mois on nous demandait sans cesse s’il se retournait.. Sincèrement, nous ne comprenions même pas cette question et ce besoin qu’on le gens de souligner ce qu’ils ne font pas encore, pourquoi déjà le presser et vouloir cocher des cases? Nous ne voyons même pas le problème en fait! On l’accompagne, on souligne chaque progrès, mais surtout on le laisse avancer son rythme. Quand j’ai découvert la motricité libre, j’ai enfin mis des mots sur ce que nous voulions pour notre enfant, sans même savoir qu’il s’agissait d’un concept bien souvent raillé.
Belle journée à ces deux merveilles!

Reply
delphinette 5 mai 2017 at 8 h 41 min

Merci pour ces mots et ta bienveillance, Flore !

oui, nos enfants font tout a leur rythme et heureusement qu’on arrive a passer outre les commentaires des autres et a s’écouter parfois !!

ma grande fille de 4 ans 1/2 n’a pas marché avant le jour de ses 18 mois ! mais qu’est-ce qu’elle parlait bien ! on finit par s’inquiéter a force d’entendre les autres dire que ce n’est pas normal… mais j’ai pris le parti d’en rire a l’époque ! (teinté d’inquiétude quand meme au plus profond de moi)

aujourd’hui avec mon petit lutin de 4 mois, je suis plus forte de ces expériences et je sais qu’il fera les choses a son rythme ! je n’ai pas peur des remarques des autres….
surtout qu’en temps que préma, il fera surement les choses moins vite !

a toutes les jeunes mamans : écoutez votre instinct ! c’est la seule chose qui compte !

merci et belle journée a tou(te)s !

Reply
delphinette 5 mai 2017 at 8 h 48 min

quant a la propreté… little G y viendra ! mais continue de bien lui laisser le temps.

ma fille a été propre la veille de la rentrée a l’ecole ! on y croyait plus ! et alors….?

ps : ma fille a toujours fait les choses quand elle savait qu’elle était CAPABLE de les faire. avant elle n’essaye meme pas… (alors je te dis pas pour : faire de la trotinette, du vélo, se baigner dans une piscine, etc…. )

Reply
DeboBrico 5 mai 2017 at 8 h 42 min

C’est affreux cette course entre mamans… je trouve le monde de la maternité impitoyable!
J’avoue que pour moi ça a été super facile car ils ont tout fait tôt (leurs nuits, marcher, parler, être propre) du coup j’étais même souvent la mère détestable dont les enfants faisaient leurs nuits à 15j… Même si je n’en joue pas du tout. Des fois j’aimerais dire aux mamans de remettre les choses en perspective, tous les enfants arrivent à marcher, être propre (sauf pathologie très particulière)… S’il y a un bilan à faire sur nos enfants et notre éducation, rendez vous quand il seront adultes!

Reply
Doriane 5 mai 2017 at 8 h 44 min

La psychomotricienne et psychologue que je suis te dit merci de faire passer ce genre de messages !
Je suis encore sidérée du message que renvoient même les pédiatres qui en fait ne connaissent pas bien le développement moteur et psychoaffectif de l’enfant… jusqu’à réussir à me faire douter comme jeune maman alors que je suis super bien formée à tout ça!
Belles découvertes avec ta fée, je te suis discrètement depuis longtemps, ton little G a un mois de plus que ma fille et son petit frère arrive dans deux mois!
Au passage je te remercie aussi pour ta façon de mettre en mots si touchants l’arrivée de ce deuxième enfant, comme on dit, les cordonniers sont les plus mal chaussés et c’est chaud ici !
Bisous

Reply
Justine 5 mai 2017 at 8 h 45 min

Bonjour Flore,

Je suis complètement d’accord avec ton article et tes propos qui me parlent beaucoup … !
Sûrement parce que je suis maman moi aussi, d’une petite fille de deux ans le mois prochain (je ne veux pas en parler, merci xp), qui a été très « jugée » toute la première année de sa vie, quand même avec bienveillance, mais toujours avec une culpabilisation bien ressentie pour nous derrière. Notre petite choupinette est née avec un retard de croissance in utero, c’est-à-dire qu’on m’a fait accoucher à 37 SA par césarienne et elle ne faisait que 2.2 kilos pour 43 cms. On ne m’a pas laissé le choix, et d’un autre côté, on ne m’a jamais expliqué ce qui avait bien pu se passer… Et quand il y a quelques semaines la SF qui me suit pour numérobis m’a dit que j’aurais pu avoir un bébé de 3 kilos à la naissance si on m’avait laissée tranquille, ça m’a fait un gros pincement au cœur … pour elle, parce qu’on l’a embêtée à sortir plus tôt, et pour moi, parce qu’avec cette première grossesse, j’ai suivi tout ce qu’on m’a dit car je ne savais pas.
Aujourd’hui, elle est dans la moyenne en taille, mais en dessous des courbes de poids, presque en décrochage. Mais à côté de ça, c’est une vraie pile électrique qui ne s’arrête JAMAIS (je me demande d’ailleurs comment elle pourrait prendre du poids avec toute l’énergie qu’elle dépense ahah), très très souriante, sociable, adorable et gentille. mais parfois, on me dit « olala qu’est-ce qu’elle est fine », et alors ? je ne relève plus car j’ai appris à devenir plus forte. Et ça c’est bien quelque chose que nos enfants nous enseignent, à devenir plus fort, pour tout le monde !
Sinon, ma fille ne s’est pas mise assise avant ses un an, et elle a marché a 18 mois, alors les « principes » et les moyennes, j’ai appris à les envoyer valser 🙂
Finalement, je trouve que l’un des plus beaux apprentissages avec la maternité, c’est de connaître tellement bien son enfant, que malgré tous les « parasites » extérieurs, on sait ce qui est vraiment bon pour lui.

PS / sinon, qu’est-ce que c’est que ces petits cuissots à croquer ?!? *.*
Et désolée pour le gros pavé … bonne journée

Reply
Jo 5 mai 2017 at 8 h 47 min

Je suis Educatrice de jeunes enfants et je fais partie de celles qui ne sur stimulent pas, qui ne comparent pas..bien entendu il y a des signes qui peuvent inquiéter dans le développement d’un enfant mais il semblerait que nous vivions dans une société du parfait..dommage car ça permet bien moins de folie et de lâcher prise à nos enfants..quel beau message comme d’habitude flore! Hâte de lire le prochain billet ☺️

Reply
Picou 5 mai 2017 at 8 h 54 min

J’avoue passer au travers des comparaisons « générales » (celles sur les « normes » habituelles), que ce soit quand mes filles sont « en retard » (la marche, le pot…) ou même aussi en avance (le language, la mémoire, les dents…). Comme tu dis chaque enfant à son rythme! En revanche depuis l’arrivée de ma deuxième c’est vrai qu’inconsciemment je compare les deux, à cet âge Chouquette avait déjà fait ceci, Bouclette fait cela plus tôt que sa soeur, etc. Mais sans que ce soit une comparaison de « compet », c’est plus pour visualiser leur rythme justement, et me rappeler des souvenirs qui minent de rien partent plus vite qu’on ne le croit!

Reply
Anais 5 mai 2017 at 9 h 03 min

Bonjour Flore,
Je me décide enfin à poster un commentaire après t’avoir suivi depuis quelques temps. Ton article m’a vraiment touché car je me reconnais complètement! Mon petit va avoir 1 an et non il n’a aucune dent, ne se met pas assis tout seul et donc se mettre debout, n’en parlons pas! J’ai eu aussi beaucoup de pression à force d’entendre qu’il était en retard ou qu’il était fainéant! Maintenant, je mets tout ça de coté et je me rends compte qu’il évolue aussi à son rythme, qui n’est peut être pas celui de « la normale ». Je sais que mon petit bonhomme a besoin de temps pour analyser, juger et se lancer! Il va avoir 1 an et connait parfaitement maman, fais des bisous, aurevoir, bravo et énormément de calins mais surtout il est tout le temps en train de sourire ! Pour certain(e)s ça n’est pas assez mais pour moi c’est le top!
Encore merci pour tes billets qui me réconfortent souvent!
Bises!

Reply
Naci 5 mai 2017 at 9 h 07 min

Le rythme leur rythme c’est ce qui importe et surtout les accompagner du coup ils passent les étapes tous seuls!!! Et sans stress et simplement. Ma fille qui a le même âge que ton fils est propre depuis février. Si je l’avais poussé elle aurait été propre l’été dernier dèjà car elle montrait pleins de signes de propreté. Mais on a pris notre temps et un matin pour aller à la crèche elle m’a dit « je veux mettre une culotte ». J’ai dit banco!!! On est allé à la crèche et là une assistante m’a dit: « normalement vous devez faire l’exercice chez vous et puis après à la crèche ». Je lui ai répondu que si ma fille me réclame une culotte je ne vais pas lui mettre une pull up. Et puis j’avais apporté 4 rechanges complètes et si ça va pas (trop d’accidents) vous pouvez lui mettre une pull up. Sur ce, j’ai laissé Mlle I et il n’y a eu aucun accident de la journée et même qu’elle a fait la sieste en culotte.
Morale: respectons le rythme de nos enfants et laissons les grandir en les accompagnant au mieux dans leur développement!!! Il n’y a eu aucun accident à la crèche et 1 seul de nuit chez nous….
J’en ai aussi un deuxième qui a 7 jours et les préjugés vont bon train. Il faisait 2,7kg à la naissance, j’allaite et j’ai accouché sans médecin ni sage femme dans le camion pompier….j’en entends tous les jours du style « vous sortez déjà? » « Il n’a pas eu ses vaccins » « vous êtes pas fatiguée? » en passant par le pédiatre de la mater qui m’a dit « quelle fantaisie accoucher à la maison » (le camion était garé en bas de l’immeuble) et elle a refusé de me laisser sortir à J2 parce que Mr N avait perdu du poids et elle m’a fait comprendre que c’était ma faute j’allaitais (evidemment j’ai eu du lait à J3)!! Bref il fait avoir une confiance en soi inébranlable quandbon est maman et croire en ses choix!!

Reply
Lacroix Aurore 5 mai 2017 at 9 h 09 min

Mon dieu ! que ces mots me font du bien ! ma petite deuxième de 23 mois ne parle toujours pas …..et qu est ce que j entends souvent » ce n est pas normal »  » elle doit être sourde » je plie sous le poids de la culpabilité, j ai l impression de l avoir mal faite!! pourtant ma princesse est une merveilleuse petite fille , pleine de vie , de joie de bonheur!!! une adorable petite fille extraordinaire avec son merveilleux grand frère !! mes enfants , mon bonheur!! mais que c est dur parfois d entendre c est chose là! Merci,merci à toi pour ces mots si reconfortant!!! MERCIII

Reply
Malou 5 mai 2017 at 22 h 04 min

Comme je te comprend… mon mien ne parle pas à 34 mois.. imagines les réflexions…

Reply
Anne 20 mai 2017 at 13 h 53 min

Si ça peut vous rassurer, l’une de mes amies, probablement la plus vive et pétillante que je connaisse, a commencé à parler à plus de 3 ans ;-). Chacun son rythme, définitivement ! Belle aventure à vous, avec vos petits amours et leurs personnalités propres ;-))

Reply
Xofia 5 mai 2017 at 10 h 13 min

Oh comme je me retrouve dans cet article!! Le mien a un mois de moins que ton little G et n’est pas propre non plus, et oui, il va à l’école en septembre, et qui çà angoisse? les autres! et mon mini a sept mois et n’a pas de dents??? pourquoi çà vous inquiète les gens? parce qu’il ne peut pas croquer dans une côte de boeuf peut-être??? bref, maintenant çà me fait bien rire, j’ai toujours pensé qu’il ne fallait pas comparer. Quand j’étais jeune, on m’a trop souvent « comparée » et « jugée », et j’en ai beaucoup souffert, alors un grand NON, je ne ferais jamais çà, chacun son rythme, chacun son ptit chemin, une découverte après l’autre, aujourd’hui j’apprends à marcher, demain à parler et quand je serais prêt, j’irai aux toilettes, en attendant lâchez-moi la couche…j’apprends! merci et belle journée!

Reply
Stéphanie 5 mai 2017 at 10 h 42 min

Je ne suis « que » la babysitter, je garde deux enfants, le plus grand venait d’avoir 3 ans (ou allait les avoir). Un jour, je vais le chercher à l’école, la maîtresse me dit qu’il avait demandé à retirer sa couche et à aller aux toilettes. Depuis ce jour là, il n’a plus jamais voulu porter de couches et n’a eu aucun accident. Ses parents avait seulement commencé à le faire aller sur le pot une semaine avant (peut-être plus), sans que cela ne soit concluant. C’est vrai que ce n’est pas super agréable de changer les couches quand ils grandissent mais leur apprendre la propreté pendant des mois alors qu’ils ne sont pas prêts, avoir peur des accidents, nettoyer les accidents quand il y en a, les mettre sur le pot… Ce n’est pas agréable non plus, pour avoir essayer les deux méthodes d’apprentissage de la propreté. Little G ne portera plus de couche quand il sentira que c’est le moment 🙂

Reply
Eloise 5 mai 2017 at 11 h 19 min

Et puis tu sais, ton petit et vous-parents êtes aussi coonectés à la société/réalité du moment. C’est à dire qu’aujourd’hui on peut laisser plus de temps, on écoute plus l’enfant, on a envie et non besoin de lui. Rien que le cas de l’école et la propreté. avant les enfants rentraient bcp à 2ans. et bien tu peux transférer tes idées de maintenant à l’année dernière sans que cela change quoi que ce soit. si tu avais l’école à 2ans en ligne de mire, tu l’aurais peut-être aiguiller plus vite. il aurait fini par devenir propre plus vite. aujourd’ui il rentre à 3ans, tu n’as donc plus ce besoin. donc tu as aiguillé sa façon de se gérer. c’est juste différent. et tant que tout rentre dans l’ordre et bien c’est le principal. vivons avec notre temps après tout! =)

Reply
Laetinsta 5 mai 2017 at 13 h 07 min

Je pense que c’est mon premier commentaire par ici, mais je te lis depuis quelques temps et aime beaucoup ta manière d’aborder les choses, avec une sensibilité précieuse !
Ce qui me fait réagir dans ces questions « Est-ce qu’il marche? » « Combien de dents? » « Est-ce qu’il est propre? » c’est que ça ne touche qu’au côté développement physique d’un enfant… On en oublie combien un enfant est avant tout un être capable de tellement d’émotions et de curiosité, mais comme ce sont des critères difficiles à mesurer, c’est moins intéressant pour comparer 😉 Sans compter que nous avons tendance à comparer l’échelle du temps d’un enfant à la nôtre, adultes qui nous projetons si facilement dans l’avenir…
Au final, rien de tel que l’humour pour réagir, comme le mentionne une maman plus haut : « On attend ses 18 ans pour s’inquiéter » 😉

Reply
ANNE MONTECER 5 mai 2017 at 13 h 08 min

Sans surprise, je suis TELLEMENT d’accord avec ton article 🙂
Martin non plus ne savait pas se retourner à 7 mois, il lui a fallu quasiment un an pour y arriver tellement il était gros 😀 Ce qui renforçait encore davantage ma culpabilité concernant son surpoids… Et puis il a marché à 13 mois, et puis il a été propre à deux ans tout pile, et puis il a jeté tout seul sa tétine à 18 mois (il ne voulait plus être un bébé… euh^^). Alors j’ai fini par arrêter de m’inquiéter et je lui ai fais confiance !
Je suis sûre que ton little G sera laaaaargement propre pour la rentrée à l’école, il vous reste encore plusieurs mois ! Martin mettait encore des couches pour la sieste la veille de la rentrée alors bon… je ne m’inquiète vraiment pas pour ton cas^^!

Reply
Lucile 5 mai 2017 at 13 h 34 min

Ton article est encore une fois si bien écrit…
ça déculpabilise les mamans que nous sommes. c’est bon de te lire !
Ce sujet me parle doublement. Je travaille dans une crèche qui accueillent 42 enfants d’âges mélangés et ça crève les yeux pour moi qu’ils ont un rythme et une évolution propres. On travaille dans ce sens et on en parle aisément avec les parents qui se questionnent quotidiennement.. Mais en devenant maman c’est tout à fait autre chose… puisque je suis partie avec l’idée à la naissance d’Adèle qu’elle serait  » en retard  » … Après tout c’est ce qu’on me rabâchait tout le temps au vu de la prématurité elle ferait tout plus tard et j’allais devoir être une maman non seulement patiente mais observatrice du moindre progrès comme un miracle. Erreur sur toute la ligne, elle a fait son chemin et je me suis surprise à la suivre aussi. Elle n’a jamais eu sur le plan moteur de retard âge réel-âge corrigé et je me suis retrouvée à devoir préciser dans certaines conversations que si si si si promis elle était née à 33sa. Tout ça pour dire que l’on entends trop de choses, nous mettons aussi trop de choses en tête et que c’est eux qui nous donnent le tempo ! Maintenant dansons 🙂

A bientôt 🙂 Lucile

Reply
Maman Nouille 5 mai 2017 at 14 h 03 min

J’ai un article du même ordre (mais avec d’autres exemples) dans un coin de ma tête. Faut dire qu’en ce moment, j’ai plein d’articles dont les thématiques son communes aux tiennent, normal vu l’âge de nos enfants (par contre j’en ai pas de prévu sur mes vacances au spa, avis aux amateurs 😉 )
Du coup je me reconnais vraiment dans ton discours. Je trouve qu’on navigue entre l’angoisse « et si mon enfant avait un truc qui cloche » et la culpabilité « et si j’avais loupé un truc ». Pas toujours évident de prendre du recul. Chez nous on se pose aussi la question de la propreté, 2.5ans et l’école en septembre, alors même si dans ma tête je me suis dit qu’on attendrait et qu’aux gens on donne l’excuse du petit frère pour ne pas commencer l’apprentissage , je t’avoue que la rentrée à venir met la pression. Cela dit, pour l’instant notre fils ne parle pas, une chose après l’autre…. mais comme tu le dis très bien, ils sont parfois en avance sur certaines autres choses. Par exemple il sait vider le lave vaisselle et même ranger certains ustensiles (alors que son papa qui va sur ses 30ans n’a pas encore acquis cette capacité… :p)
Et sinon, le prochain qui me demande si mon bébé de 3mois fait ses nuits je l’assomme!

Reply
Summer Girl 5 mai 2017 at 14 h 33 min

Mon Little G a marché le jour de ses 11 mois, il escalade tout, monte les escaliers debout mais a 20 mois, même s’il comprend tout, il doit prononcer une dizaine de mots seulement! Parfois j’ai l’impression qu’il n’ose pas mais je sais que ça viendra. Pour la propreté tu verras que cet été avant l’école les choses se feront naturellement, ça s’est passé comme ça pour Mister M, c’est plus facile de les laisser cul nu dans la maison quand il fait beau et chaud 😉

Reply
Anna Breizh 5 mai 2017 at 14 h 39 min

Je suis tellement en accord avec ce que tu écris. Je trouve qu’en tant que maman nous sommes assez inquiètes au quotidien. Ce que je n’aime pas ce sont les comparaisons. Elles sont parfois bienveillantes (enfin les gens ne font pas exprès), mais tellement angoissantes. Nos enfants ne se développent pas tous au même rythme et de la même façon. Laissons les nous montrer ce qu’ils sont capables de faire sans pression.

Reply
ptinut 5 mai 2017 at 15 h 11 min

Comme tu as raison! Mon aîné vient d’avoir 6 ans et j’ai un bout de chou de 2 mois. C’est sûr qu’on est tenté de comparer pour se rassurer (mais si il faisait pareil au même âge, faut pas s’inquiéter…) mais pour moi ça s’arrête là car déjà rien que la différence d’âge exclue la comparaison. Du coup c’est les autres qui s’en chargent… Insupportable…Comment expliquer à quelqu’un que ça n’a aucun sens (et que c’est ultra pénible pour moi!) de comparer un petit garçon de 6 ans avec une petite fille de 8 ans…

Reply
Jessica 5 mai 2017 at 15 h 13 min

Cet article ne concerne pas que les parents 😉 Je repete a chaque conversation sur skype a ma grand-mere qui est 5 fois arriere-grand mere que tous les enfants sont different et se developpent a grand different…Je vais lui envoyer ton article meme si je pense qu’a presque 80 ans, pas facile de changer d’avis !

Reply
charlotte 5 mai 2017 at 18 h 18 min

Je plussoie +++++

Reply
Emilie 6 mai 2017 at 12 h 53 min

Bonjour Flore,

Je te lis depuis longtemps et commente pour la première fois : pour te remercier de tous tes mots si doux, pleins de bon sens, tes idées (comme l’escapade en Normandie que je note dans un coin de ma tête…).
Ton anecdote sur le « il est propre ? » m’amuse beaucoup. Ma fille aînée âgée de six ans aujourd’hui est allée aux toilettes…. deux jours avant la rentrée scolaire en maternelle, elle avait pile trois ans, et quand on me demandait « elle est pas encore propre ???? » elle a répondu une fois « ben si je suis propre j’ai pris un bain ». Et j’ai toujours répondu cette heureuse phrase de mon aînée quand on me posait la fameuse question pour ma deuxième fille. La seule chose à dire à son enfant est « quand tu auras envie d’être maître de ton pipi, va sur le pot, je te fais confiance ». L’enfant le sent très bien !
Je te souhaite plein de bons moments en famille.

Reply
Chutmamanlit 6 mai 2017 at 14 h 11 min

Etant entourées d’amis ayant des enfants du même âge que le mien (autour d’un an), dont un à la semaine prêt, j’ai vite appris à ne plus comparer ! Ils n’ont rien de similaire : l’un est grand et fin et l’autre petit et trapu ; les uns ont marchés à 1 an, d’autres pas encore mais maitrîsent très bien le 4 pattes, l’un ne mange pas de morceaux quand l’autre mange tout comme ses parents. Bref, 7j ou 1 mois d’écart, et rien de similaire. Et le pire, c’est quand je parle avec une amie maman de jumeaux : même les siens ont un rapport avec le sommeil ou la douleur différents.

Et en tant qu’adepte de la motricité libre, je rencontre souvent des gens qui associent « ne marche pas encore » à « reste assis sans bouger ». C’est bien mal connaître notre fils, qui se déplace avec aisance où il veut de presque 10 manières différentes (en rampant commando style, à 4 pattes, sur les genoux, assis, etc) 😀

Reply
pellicule de vie 6 mai 2017 at 18 h 57 min

Un très bel article! Ici tu sais, les 3 boys ne se sont jamais retourner du dos au ventre et visce-versa! D’ailleurs, le dernier détestait être sur le ventre.. Ils no’ont jamais fait de 4 pattes, toujours se tenir dabout! Les 2 derniers plus tard que le premier.. Baby boy a été fénéant! Cela ne fait que 2-3 qu’il marche correctement, en tombant moins.. Donc tu as raison de ne plus te prendre la tête :). Bisous :*

Reply
Cora 6 mai 2017 at 21 h 37 min

Ton article ne peut que raisonner en moi…
Ma fille a deux ans et deux mois, elle ne fait pas ses nuits, doit s’endormir en ma présence ou celle de son père, nous rejoint toutes les nuits dans notre lit, prend encore 3/4 biberons par jour, mange peu et surtout peu de solide, ne s’intéresse pas vraiment au pot.
Elle est aussi menue, réservée, très proche de son Papa et de moi. Elle ne va pas vers les autres enfants, et à besoin d’un temps important pour être à l’aise.
Mais c’est une petite fille merveilleuse qui nous surprend de jour en jour.
C’était un bébé prématuré, alors dès la naissance, elle n’était « pas comme les autres ».
Les comparaisons sont parfois dures à accepter, inquiétantes aussi. Même si, comme l’a dit une Maman précédemment, ce n’est pas toujours méchant ou malveillant, ça renforce la culpabilité et l’angoisse.
Malgré tout, j’essaye de lui faire confiance, à moi aussi d’ailleurs et ce n’est pas simple. Je me dis qu’elle va à son rythme, pas à celui du copain qui est propre depuis ses 20 mois, ou de la copine qui mange du solide depuis ses 8 mois.
Elle est unique, et je suis fière d’elle!
Merci à toi pour cet article si réconfortant 🙂

Reply
Karen 9 mai 2017 at 5 h 25 min

Bonjour,
Je découvre votre article – et votre expérience – par gars et suis très touchée !
Vous Ève bien raison de faire fi des « on dit » « il faudrai que » etc..
mon petit frère n’a pas parlé avant ses 5 ans et aujourd’hui il termine son master à l’EPFL (École Plolytechnique Fédérale de Lausanne ) (Suisse) par le biais d’un travail qu’il effectue durant 8 mois au Etats-Unis… et se tâte pour un doctorat !
Comme quoi, ce petit bonhomme si calme, doux, gentil et qui acceptait de se faire mettre des barrettes dans les cheveux par sa grande sœur des heures durant, n’était effectivement pas « comme les autres » et c’est tant mieux !!
Little G sera, lui aussi certainement un grand homme un jour ! Et ca, ca prend du temps !!

Reply
Karen 9 mai 2017 at 5 h 27 min

Desolee pour les fautes de frappe
* par Gars = par hasard
* vous Ève = vous avez
* non pas 5 ans, mais 4 ! (Desolee frangin )

Reply
Aurore 9 mai 2017 at 8 h 38 min

Merci pour ce très bel article❣️

J’ai eu mon lot de combat et c’est en suivant et en imposant aux « autres » le rythme de mon p’tit, que j’ai pu le préserver et lui laisser le temps d’évoluer à son rythme.

Reply
l'antre de l'hermine 10 mai 2017 at 22 h 55 min

Merci pour cet article, j’ai lu ton blog toute ma grossesse et je m’en suis bien inspirée en attendant l’arrivée de bébé !

Reply
Popie 13 mai 2017 at 8 h 27 min

Je viens de lire ton article que j’avais raté ! Merci pour ce super point de vue, ça fait du bien
Mon fils prend sont temps aussi pour tout ce qui est motricité globale mais est très fin dans ses gestes, assez doux, commence a connaître un certain nombre de mots et nous étonne tous les jours. Moi ce que je trouve vraiment difficile ce sont les commentaires des gens qui comparent leurs enfants au tien. En général ils comparent que sur les points sur lesquels leur enfant à de l’avance et s’ils voient ton enfant faire un truc que le leur ne fait pas ça les panique. Moi ça me fatigue. Je suis heureuse que mon fils soit souriant et épanoui, ça me suffit. C’est pas parce qu’il n’a pas marché avant 12 mois qu’il est n’est pas intelligent, je veux juste qu’il soit lui et qu’il soit heureux. Tant qu’il n’y a pas de retard réel je ne vois vraiment pas l’utilité de faire paniquer les gens !

Reply

Leave a Comment