Au quotidienCôté bébé

Et puis garde ton innocence …

posted by mamanlouve 31 mai 2016 52 Comments

Samedi soir sur mon Facebook, j’ai posté un message en soit anodin, je racontais qu’une femme m’avait fait une réflexion sur le fait que je laissais little G jouer dans une flaque d’eau. J’ai alors exposé ma vision des choses sur mon espace, à défaut de ne pas avoir pu lui répondre en face, car oui aussi bête que cela puisse paraître ça m’a blessé. Vous avez été tellement nombreux à réagir à ce post et à m’envoyer des photos de vos enfants s’éclater dans les flaques, parfois même des mares il faut dire, merci infiniment !

Ce non événement m’a alors fait réfléchir aux raisons pour lesquelles je me suis sentie si mal et si en colère. Était-ce cette intrusion dans l’éducation que je donne à mon fils ou bien la remise en question même de pourquoi je l’autorise à se salir ? Je crois évidemment un peu des deux mais surtout cette dernière. J’ai alors réfléchis à toutes ces petites choses que j’autorise little G à faire, au nom de son enfance, son innocence et sa légèreté. Car oui pour moi sauter dans une flaque quand on est gamin c’est un petit symbole de joie de vivre, de bonne humeur et de spontanéité ! Je ne suis pas une maman laxiste, je n’ai aucun problème à mettre un cadre à mon fils et à faire figure d’autorité, contrairement à ce qu’une personne m’a implicitement fait comprendre…C’est mon rôle de lui imposer des limites et je pense que c’est notre devoir de parents de dire non quand il le faut, mais une flaque d’eau…

Ce qu’il y a de beau chez un enfant c’est cette non connaissance des conséquences de leurs actes, alors oui parfois c’est agaçant et parfois c’est juste beau à observer. Ils ne sont pas dans la projection de l’après, de ce que cela implique, ils vivent l’instant présent, cette notion du temps si précieuse que nous adulte avons parfois tendance à négliger. J’ai tellement de mal à vivre dans le présent que je l’envie de pouvoir faire ces petites choses, prendre sa liberté, là où elle est, quelque soit sa forme.

***

Vendredi dernier, je suis allée chercher little G tôt à la crèche, il faisait beau et chaud. Nous nous sommes installés sur la pelouse et je lui ai enlevé ses chaussures, puis ses chaussettes. Il a posé ses pieds nus dans l’herbe et m’a regardé si surpris, je crois qu’il ne se souvenait pas de cette sensation. Il a d’abord été étonné, puis amusé, puis il s’est levé et a commencé à courir comme un fou ! Il a fait le tour de la pelouse cinq fois, tout en ne quittant pas ses pieds des yeux. Il avait un sourire de fou et il courait en riant, ça m’a bouleversé. C’est ça être un gosse.

Alors oui il ne s’est plus arrêté, il a ensuite été mettre ses pieds dans le sable, dans la terre, tout en ne stoppant jamais sa course. J’ai vu des regards de parents étonnés, un peu interrogateurs, parfois même un peu jugeant et cela m’a du coup fait douter de ce que je faisais. Et puis non, après tout pourquoi le priver de ce plaisir, il faut que j’arrive à me défaire de ces regards, on s’en fiche, il n’y a rien de dangereux, laisse le faire, pour une fois que tu arrives à lâcher prise.

Tout cela pour dire quoi ? Tout cela pour dire que du haut de ses presque deux ans, mon fils a déjà milles interdits, les « non », « ne touche pas ça », « attention », « c’est interdit ça », sont déjà tellement présents dans notre quotidien et si fatigants que je ne veux pas le priver de ces petites joies du quotidien qui au final n’embêtent que les parents.

Mon fils, mon amour, si tu savais comme je t’envie parfois dans ta course effrénée. J’aimerais tant pouvoir re ressentir cette insouciance et liberté oubliée que les enfants peuvent avoir. En attendant de la retrouver peut être un jour, t’observer les accomplir me font un bien fou. Avoir un enfant m’a fait replonger dans mes doux moments d’enfance où rien n’était compliqué, où on profitait si pleinement de ce que l’on a.

***

Aujourd’hui tu cries de joie dès que tu vois un escargot,

Tu danses en étant totalement désarticulé,

Tu sautes dans les flaques,

Tu as tes yeux grands écarquillés en voyant un passer un train,

Tu exploses de rire en croisant un caniche,

Tu pousses des ultra-sons en agitant si vite tes bras quand tu es heureux,

Tu cours après toutes les motos en criant papaaa,

Tu t’extasies devant les essuie glaces de la voiture en me disant « encore, encore »,

Tu m’offres un caillou comme si c’était une pierre précieuse,

Tu fais la toupie jusqu’à en tomber par terre en t’écroulant de rire, 

Bref tu es la joie de vivre incarnée.

***

Ne t’arrête pas, garde la précieusement, la plus longtemps possible, et promis la prochaine flaque d’eau sur notre chemin elle sera pour nous, maman va mettre ses bottes.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

52 Comments

ME 31 mai 2016 at 8 h 54 min

Je me pose des tas de questions pour mon ptit loup ce matin…mais lire ces petits riens qui font tout quant je suis avec lui -ils ont presque le même âge ! – me rend le sourire ! Merci maman louve !

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 21 min

Merci beaucoup pour ton message …c’est adorable…

Reply
Emilie 31 mai 2016 at 8 h 58 min

Très touchant ce billet. Je suis tout à fait d’accord avec ta façon de voir les choses. Laissons-les être des enfants et profiter de ces petites choses. Ils grandissent bien assez vite avec tous les interdits et barrières qui vont avec!
Par ici aussi on saute dans les flaques! Et on adore!

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 21 min

Haha tant mieux, vous avez bien raison 🙂 Merci !

Reply
nathalietoutsimplement 31 mai 2016 at 9 h 05 min

Je suis moi aussi tout à fait d’accord avec ta façon de voir les choses. Si, à son âge, il n’a pas le droit d’être innocent, alors quand va t’il pouvoir l’être ? Le temps passe si vite… On a tant de responsabilités quand on est adulte…
Je suis toujours assez interloquée de voir ce que les gens se permettent. Personne, à mon avis, n’a le droit de juger quelqu’un d’autre sur sa manière d’éduquer son enfant.
PROFITE !

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 22 min

Je suis d’accord avec toi mais malheureusement j’ai l’impression que depuis le jour où j’ai annoncé ma grossesse les gens s’en mêlent et ce sentiment semble partagé par d’autres mamans…Fermons nos oreilles et profitons en effet 🙂

Reply
Aline 31 mai 2016 at 9 h 13 min

Depuis que je suis maman j’en entends des réflexions. Quand il avait 3 mois et qu’il avait chaud dans son petit couffin, j’enlevais les chaussettes, la réflexion des gens bien avant le « oh il est chou » c’était « mais il a pas de chaussettes? »
Maintenant il a 2 ans, il court à pied nu dans le sable, sur les toboggans, il porte des tongs qu’il adore (Hein des tongs, mais c’est un bébé?), il saute dans les flaques avec ses belles bottes de pluie jaune et parfois, je saute avec lui! j’ai 30 ans et j’ai gardé mon âme d’enfant, mon fils je l’espère sautera lui aussi avec ses enfants dans les flaques! il aura des souvenirs fous avec ses parents et moi j’aime me dire qu’il aura eu une enfance heureuse et insouciante.

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 23 min

Oooh je partage tellement tes mots ! Mais euh des tongs? haha moi j’ai essayé de lui en mettre il y a deux mois il m’a regardé tellement interloqué et n’a pas réussi à marcher avec ! Faudra que tu me donnes ton secret 🙂 Merci pour ton message en tout cas!

Reply
Aline 6 juin 2016 at 13 h 20 min

🙂 merci de ta réponse Flore. Mais malheureusement aucun truc pour les tongs, il est comme sa mère, il aime vivre pied nu. Même si actuellement c’est plus botte de pluie que tongs (les petites tongs avec le derrière qui s’attachent sont vraiment super). Ton blog est super et Little G adorable! Très bonne continuation 🙂

Reply
Cindy ANNEET 31 mai 2016 at 9 h 34 min

Et puis il faut dire que Little G aime tellement mettre ses bottes! ce serait dommage de l’en priver ! 😉

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 24 min

hahahahahahaha c’est VRAI, tu sais qu’il veut dormir avec alors bon…:)))

Reply
DeboBrico 31 mai 2016 at 9 h 43 min

Ton post m’a fait penser à celui de galex la fée: https://galexlafee.com/2016/05/12/livre-la-famille-buissoniere-marie-gervais/
Aujourd’hui, tout est devenu dangereux ou inconscient aux yeux de certaines mamans (et papas).
Je ne sais pas à quoi c’est dû, mais c’est fatigeant cette pression jugeante! Et tu verras des exemple comme celui de la flaque tu vas en rencontrer encore des dizaines.
Chez la dernière en date: Mona ramasse un grand bâton (50cm) pendant le trajet pour aller chercher son frère à l’école, elle en est toute fière et le tient fermement tout contre elle. (je n’y vois aucun mal au contraire ça me fait sourire) On arrive à l’école et deux mamans lui disent (comme si je n’étais pas là) tu devrais poser ce bout de bois c’est très dangereux!! Je ne l’ai même pas laissée répondre pourtant je pense que cette puce de 2 ans et demi aurait eu de la répartie, j’ai seulement dit « je ne vois aucun mal à ce qu’elle le garde! »
Et le pire qu’on m’ait fait, c’est au parc, alors que Roméo escaladait des jeux pas de la façon prévue mais sans gêner personne un maman a dit à son fils « Que je ne te vois pas faire ce que fait ce garçon (mon fils) je ne veux pas que tu MEURS, MOI! »
Là j’ai trouvé ça tellement énorme que ça m’a fait doucement sourire!!
Bref ce long pavé pour te dire que c’est pas fini d’entendre ce genre de remarques!!

Reply
DeboBrico 31 mai 2016 at 10 h 49 min

Du coup, j’ai commencé à rédiger un article car j’avais plein d’autres choses à dire qui ne rentraient pas dans ce commentaire, quand je l’aurais fini et publié, je te mettrais le lien, si tu veux.

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 25 min

Ohlalalala nan mais vraiment??? Le coup du parc il est incroyable quand même !!! C’est dingue, oulala va falloir en effet que je me blinde encore un peu hein 🙂 merci pour ton témoignage !

Reply
annouchka 31 mai 2016 at 10 h 08 min

Parfois j’ai envie d’interdir certaines choses moi aussi à mon fils (par instinct de protection et je l’avoue, aussi par peur du regard des gens…) mais je finis toujours par me dire qu’il n’aura qu’une seule enfance. Et ces quelques années d’innocence et d’insouciance sont très précieuses, à nous de ne pas les gâcher ! (le plus dur est de trouver le juste milieu et de s’affranchir de l’avis des autres, ce n’est pas toujours simple !)

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 28 min

Oui c’est tout à fait ça, moi aussi j’oscille entre la protection et ce fameux regard des autres si difficile de se défaire parfois! Ils n’ont qu’une jeunesse, il faut les laisser en profiter sinon ils ne le feront jamais! Alors oui essayons de leur laisser de jolis souvenirs de cette belle période qu’est l’enfance, tout en étant raisonnable bien sûr 🙂 Merci pour ton message ici, ça me fait très plaisir!

Reply
Emerveilleuse 31 mai 2016 at 10 h 21 min

Ton article est très touchant. Merci pour cette belle réflexion, à laquelle j’adhère totalement. Grâce à toi, je regarde mon fils, là tout de suite, dans sa petite nacelle, et je ne peux pas m’empêcher de sourire plus fort encore aux douces images que tu viens de véhiculer.

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 29 min

Oh merci beaucoup à toi pour ces quelques mots…

Reply
Sandrine 31 mai 2016 at 10 h 29 min

Je suis tellement d’accord ! Cette innocence est tellement belle. Il faut leur laisser au maximum !
Chose amusante, j’ai laissé mon fils sauter dans les flaques ce week-end pour la première fois et ca a été un grand moment de rires ! (Par contre il a les mêmes bottes, ca me fait penser qu’il faut que je les marques :D)

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 30 min

Hahaha je crois qu’on est pas les seules à avoir les mêmes bottes, faut que je les marque aussi, tu fais bien de m’y faire penser 🙂 Si je te croise je saute avec toi dans les flaques ouaaaais !! (ba quoi tu ne sautes pas avec lui?!) 🙂

Reply
ClemSimm 31 mai 2016 at 10 h 30 min

Très beau ton billet Flore
J’adore aussi ces moments d’insouciance et je cherche au max à les préserver pour mes fils. C’est marrant il y a 10min j’ai croisé un jeune papa qui me dit « tu te rends compte, j’ai l’impression d’être encore un enfant et pourtant maintenant j’ai un enfant » . Évidemment il est prêt à élever sa fille, lui donner le cadre nécessaire, mais sans s’imposer d’être « adulte » dans le sens rébarbatif du terme alors qu’on est encore si jeunes!
Pour ma part je regrette une chose c’est que, même si j’adore laisser mes enfants libres de faire les choses à leur manière, malheureusement l’enchantement dérape car ils poussent et poussent encore les limites jusqu’au danger ou au désagrément pour les autres et je me retrouve à gronder, menacer… Ça gâche un peu le plaisir

Reply
mamanlouve 1 juin 2016 at 15 h 32 min

Oui je suis tout à fait d’accord avec toi sur ce que tu décris à la fin de ton message! Malheureusement c’est vrai que parfois ils en profitent un peu trop ou cela peut gêner les autres, c’est toujours difficile de trouver ce juste milieu, surtout pour eux. Quand ils aiment, ils aiment vraiment et n’ont pas de limites ! Il faut réussir à concilier l’amusement avec le cadre pfff pas facile tout ça…Bisou clem

Reply
mesange 31 mai 2016 at 10 h 31 min

Merci pour ce beau billet! Je suis complètement d’accord avec toi! Je laisse mes enfants sauter dans les flaques d’eau, marcher pieds nus au parc, porter des bâtons et remonter le toboggan à l’envers, tant que ça ne gêne pas d’autres enfants.
Un peu de souplesse! Ils ont tellement de consignes à respecter par ailleurs comme tu le dis!

Reply
Maeva 31 mai 2016 at 10 h 32 min

C’est marrant j’ai écrit un article un peu sur le même thème il n’y a pas si longtemps (https://dopandkos.wordpress.com/2016/02/24/ce-contact-avec-la-nature/). Je me suis encore fait traiter de mère indigne par une vieille dame il y a quelques jours, sur le moment ça m’énerve puis après j’en ris parce que je les trouve con ces gens (avec tout mon respect ^^). En tout cas, tu as bien raison de faire confiance à ton petit bonhomme plutôt qu’aux regards critiques des adultes, je pense qu’on a tout à réapprendre avec nos enfants !

Reply
Emilia 31 mai 2016 at 10 h 32 min

Bonjour, Je partage at vision des choses. Au lieu de dire à ma fille qu’elle va se salir, je lui dit que les habits c’est fait pour être lavé. Je lui mets peu de robe, ou de jean rigides, car je veux q ces mouvements restent libres et spontanés. Ma fille est une vraie gitana qui adore être pieds nus, ce qui est dans l’ordre des choses quand le temps le permet… Comme elle, je savoure chaque sensation, chaque émotion que la vie peut apporter. Les enfants ont tout le temps d’apprendre les règles de la bienséance et avec un peu de chance, ils sauront comment les contourner pour garder cet esprit libre et bravache de l’enfance.

Reply
La Polygraphe 31 mai 2016 at 10 h 33 min

Ma fille n’a que 17 mois et je suis fatiguée, épuisée, de tous ces commentaires, ces jugements, ces regards qui me pèsent dessus depuis qu’elle est là. J’en parlais dans un article : une fois où elle n’avait pas de moufles une vieille s’est autorisée le commentaire, l’air accablé « pauvres petites mains ». Comme si, consciemment, nous faisions en sorte que notre fille ait froid aux mains. Comme si on était, forcément, de mauvais parents. Je l’aurais bouffée. Je ne m’attendais pas, en étant maman, à devoir justifier de chacun de mes actes. Ton article est très beau, comme toujours, mais devrait être inutile : enfance et innocence, c’est un pléonasme, et je ne comprends pas qu’il faille le dire, le répéter, et le rabâcher. Bref, la prochaine personne qui se permet une réflexion de la sorte, je lui cracherai dessus, en lui disant que par ce temps, les bottes de pluie sont nécessaires. Oui, je suis extrême, je sais 😉

Reply
Die Franzoesin 31 mai 2016 at 11 h 01 min

Oh c’est un très bel article ! Je suis aussi facinée par son émerveillement quotidien !

Reply
Melanie .L 31 mai 2016 at 11 h 10 min

C’est vrai que chaque jour on leur dit assez « non » je suis d’accord pour leur laisser cette liberté il n’y a rien de dangereux à sauter dans une flaque ou marcher sur la pelouse. Et puis mon mauvais caractère ferait que je leur dirais « en quoi Ca vous regarde c’est votre fils ? » Mais je crois que je me ferais du mal pour rien. Mon fils marche pieds nus dans la maison à l’heure qu’il est et Ca c’est top

Reply
Weena 31 mai 2016 at 12 h 00 min

Aïe, tellement de commentaires où tout est dit …
Ici aussi la politique, c’est que j’ai une super machine à laver et que la vie (surtout celle d’enfant) est faite pour se salir ^^. D’ailleurs FeuFolet adore jouet dans les flaques et je le laisse même quand on a pas les bottes (parce que je n’y pense pas toujours), au pire quoi? il sera mouillé, un jour peut-être que ça le gênera, mais ce jour là, c’est lui qui choisira de ne pas mettre les pieds dans l’eau !!
Ils sont tellement beaux quand il découvre le monde nos petits ^^

Reply
Isabelle 31 mai 2016 at 14 h 08 min

ah qu’elle est jolie cette liste à la fin de ton post ! j’y retrouve mon zouzou ! ils sont géniaux à cet âge et tu as tout à fait raison, ne leur retirons pas cette joie et cette lumière qu’ils portent en eux ! ils ont bien le temps de devenir raisonnables et tristes …:(

Reply
Claire 31 mai 2016 at 14 h 27 min

Oui! Oui! Oui!
Laissons leur leur innocence à nos bouts de chou, leur joie non dissimulée et non feinte, leur petits plaisirs pour un rien!
Les miens jouent avec les escargots dehors, ça les occupe un sacré bout de temps, et alors?
Ils courent pieds nus dehors… et alors?
Ils se passe tellement de choses moches dans le monde que je suis d’accord à 100%, laissons leur le plaisir de ne pas se préoccuper de ces horreurs!
Quand ma fille de 8 ans me demande pourquoi les terroristes tuent des gens, je me dis qu’à son âge je ne connaissais pas ce mot… alors si elle veut sauter dans une flaque d’eau, je suis plutôt réjouie qu’énervée de voir qu’elle conserve de l’insouciance qui aura bien trop tôt fait de la quitter!
Merci pour ce beau message…

Reply
Tiff de Mabulledepensees.com 31 mai 2016 at 14 h 34 min

Magnifique ce post!!! Ha le regard des gens, les remarques des gens j’ai l’impression que tous les jours on doit les subir!!!! C’est difficile de rester droite dans ses bottes sur ce que l’on souhaite inculquer ou non à son enfant!! Moi en ce moment c’est le sujet de la crèche qui fait débat et me fait culpabiliser, parce que j’ai décidé e le garder avec moi je subis regulièrement des remarques à ce sujet, et pourtant mon fils est tout sauf timide, voit des enfants tous les jours au square, au Baby Gym, mais non je suis en train de le rendre asociable et je ne lui facilite pas ce moment où il devra rentrer en maternelle…merci…

Enfin bon, c’est comme ca!!!

Bisous bisous

Tiff

Reply
elisa 31 mai 2016 at 14 h 45 min

Vraiment merci pour ce post…le mien n’a que 3 mois et déjà les gens me disent « arrête de lui tirer la langue c’est pas poli il t’imite » ou « oh il met les mains dans son caca fais attention ». ouai euh les gens il a 3 mois hein et clairement dans 1 an ce sera la même ! parce que comme toi je veux qu’il se sente libre ! c’est pas à 30 ans qu’il aura cette sensation, ni même à 13, quand il sera dans ce tourbillon école-famille-amis… alors je ferai tout pour qu’il en profite un maximum, je lui ferai faire de la peinture avec les doigts, sauter dans les flaques comme on m’interdisais de le faire, etc…et bien entendu le faire avec lui ! quoi de meilleur que les bétises :p

Reply
Sarah 31 mai 2016 at 15 h 20 min

Dès qu’il y a des flaques d’eau, je laisse mon fils sauter dedans sans aucune culpabilité! ( Il va sur ses 3 ans ). Si il ne le fait pas maintenant, il le fera quand? C’est tellement chouette de sauter dans les flaques! J’ai pas envie de le priver de ces petits moments qui font qu’il est un enfant.

Et comme tu dis, il y a tellement d’interdit qu’il faut bien savoir lâcher prise sur certaines choses!

Reply
Jenesuispasunesupermaman 31 mai 2016 at 17 h 11 min

Je vais citer ici mon mari qui l’année dernière avait écrit quelques articles de pédopsychiatrie pour le blog de sa chère et tendre 😉

« Les barrières, les limites fondamentales, une fois intégrées par l’enfant, lui permettent de s’épanouir sans se demander constamment s’il a le droit de faire quelque chose ou s’il met les autres ou lui-même en danger.
C’est en quelque sorte un mode d’emploi pour vivre ensemble qu’il convient de connaître pour appartenir à la société.
Ces règles doivent être fixes et immuables.
On donnera la main à chaque fois que l’on traverse et pas un jour sur deux !
Il s’agit de poser des limites mais également des repères.
Les règles que nous respectons au quotidien ne sont pas fluctuantes.
En revanche,interdire à tort et à travers aurait l’effet inverse.
Trop de limites tue la limite pourrait-on dire !
Tout d’abord, interdire en permanence ferait perdre de vue les règles véritablement importantes.
Ensuite, si chacune des envies de l’enfant se heurte à une barrière naitront alors des angoisses.
Un poisson rouge , pour reprendre l’image chère à Dolto, encerclé de parois en verre ne lui laissant qu’un espace bien trop petit, ne pourra s’épanouir.
Les règles et les limites que l’on pose doivent donc laisser une marge assez grande pour des satisfactions directes. »

Saute dans les flaques avec délectation Little G!!! Une de tes « collègues » surnommée Lapinette le fait depuis plus de trois ans avec ses petites bottes roses et elle sait parfaitement respecter les règles importantes!

Reply
Mumpascap 31 mai 2016 at 20 h 40 min

Ahhhhh, ton article résonne en moi ! j’ai vécu le même genre de réflexion il y a peu, qui m’a vraiment blessé !!

Bref, sautons dans des flaques !

Reply
amandine 31 mai 2016 at 21 h 18 min

cette personne a juste perdu sa part d’enfant que tout le monde devrait garder en soi. le monde est bien trop cruel, pourquoi en rajouter ?
laissons l’innocence à nos enfants, on a le temps de leur prendre la tete avec nos conneries d’adultes.
et quand je dis ca, ca ne veut pas dire « no limit ». toujours pareil, j’en reviens toujours à ce fameux « juste milieu ».

ici c’est quand agathe sur la plage n’avait pas son chapeau. j’ai du lui mettre 58412 fois et 3secondes après mademoiselle l’enlevait, à un moment … basta! et aujourd’hui malgré sa tete nue à la plage bah elle va bien ^^

Reply
Je ne suis pas une poule 31 mai 2016 at 21 h 28 min

Très bel article! Je me souviens moi aussi de cette légèreté de mon enfance, sauter dans les flaques, faire de la patouille / potion magique avec de la gadoue, marcher dans l’herbe pieds nus, faire des cabanes et des courses d’escargots, etc. Bref, vivre pleinement une vie insouciante d’enfant. Aujourd’hui j’essaye de laisser cet espace de liberté à ma fille de deux ans afin qu’elle ait la chance de connaître cette joie là. Et merde à ceux que ça dérange!

Reply
Julie 1 juin 2016 at 15 h 09 min

Je suis tellement d’accords avec vous sur cet article, j’aurai tellement souhaité l’écrire, merci beaucoup je suis très émue.

Effectivement rien de plus beau que la candeur et l’innocence d’un enfant, tellement de leçon à tirer pour nous les adultes 😉

Reply
vabre 2 juin 2016 at 12 h 41 min

Ca me fais penser à une situation.Il y a quelques semaines mon fils de 2 ans roulais avec sa draisienne et s’arrêtais a chaque flaque d’eau pour taper des pieds dedans.Mon mari naif qui me dit: il a pas eu le temps de l’éviter!Non!Non! il les a toutes faite et moi je me suis dis vas y mon loulou je ferais pareil si j’étais toi!

Reply
Jessou 2 juin 2016 at 12 h 49 min

J’adore votre vision des choses ! Je suis dans la meme optique que vous et j’adore voir l’innocence de ma fille de deux ans et demie .. S’emerveiller devant un animal , un avion qui passe, des flaques d’eau …c’est magique !

Reply
Louna 2 juin 2016 at 15 h 40 min

Magnifique article, bravo !
Moi aussi, je préfère regarder ma fille s’épanouir et découvrir son environnement, quitte à ce qu’on soit en retard, à ce qu’elle se salisse, à ce qu’elle tombe. Alors oui, parfois je dois assumer le regard réprobateurs des autres parents, des voisines, des nounous du square ou des passants, mais je suis tellement persuadée que ma fille est heureuse que, comme toi, j’essaie d’assumer la tête haute ces choix d’éducation.
Et ça me fait bien plaisir de voir que tu vas dans la même direction ! 😉

Reply
Melamoureuse 3 juin 2016 at 14 h 23 min

Ca faisait longtemps que je n’avais pas laisser un commentaire par ici, même si, sache-le, je passe très souvent sur ton Blog !
Merci Flore pour ce billet qui fait du bien, l’innocence de nos enfants que tu décris à merveille !
A très vite 🙂

Reply
Florilège spécial ‘blogosphère parentale  | «Chez Lorette 3 juin 2016 at 15 h 27 min

[…] Innocence enfantine chez la Louve […]

Reply
Alice 4 juin 2016 at 18 h 36 min

Très bel article, je suis d’accord à 200%. Ma fille a bientôt 2 ans et s’éclate aux mêmes choses et ça fait super plaisir à voir, c’est même indispensable aux journées qui peuvent parfois être compliquées à cet âge. Mes voisins écarquillent les yeux quand ils la voient s’extasier devant un escargot, pendant un moment ils voulaient même me prêter des jouets pour le jardin… Quand leur fils du même âge est venu jouer avec ma fille, il s’est éclaté avec la terre… comme quoi 😉

Reply
Summer Girl 8 juin 2016 at 23 h 23 min

C’est drôle ton article car Mister M regarde Peppa Pig qui adore sauter dans les flaques de boue alors dès qu’il pleut et comme il y a des travaux juste à côté il y a beaucoup de terre et donc de boue, on enfile alors les bottes et il saute dans les flaques avec tellement de plaisir! Pour rien au monde je l’arrêterais <3

Reply
Madame-E 10 juin 2016 at 16 h 51 min

Tout le monde a toujours son idée sur ce que tu dois faire ou pas avec ton enfant, ce qui est normal ou pas.
Mais stop laissez nous tranquille

Reply
Marie c 13 juin 2016 at 14 h 15 min

Évidemment vous avez raison !! Aujourd’hui nos enfant sont choyés et si précieux à nos yeux que nous ne les laissons pas découvrir le monde par eux mêmes, naïfs et enjoués ! Je trouve votre blog génial et je vous encourage à continuer de le laisser découvrir la vie et d’en profiter !

Reply
Gwen 16 juin 2016 at 13 h 58 min

Tu es vraiment une super maman. Je pense que tu n’as pas à te poser de questions. Little G a l’air d’être un petit garçon (et plus tard un jeune homme) équilibré, heureux de vivre et très content de faire ce qu’il fait.
Vous êtes adorables 🙂

Reply
marioon 24 juin 2016 at 9 h 17 min

Tres bel article avec tellement de chouettes commentaires !
Bravo mesdames (ouais ya peu de messieurs qui ont commenté je crois 😉 ) si vous arrivez vraiment tous les jours à suivre cela : laisser vôtre gosse s’epanouir, faire « ce qu’il veut » dans la limite où il ne gêne pas les autres… Moi j’en aurai envie mais j’y arrive rarement, surtout apres ma journée de boulot et sa journée de crèche… « Tu vas tout te salir », « tu vas te piquer les pieds a marcher pied nu », bref, je tente à mon petit niveau, de temps en temps, et je suis très étonnée de voir que vous y arrivez si bien et si facilement.
Parce que, oui, le regard des autres pèse sur moi (on parle de ma belle-famille ? Non, on parle pas de ma belle-famille…!!) et je doute de mes choix…
Merci pour cet article et pour m’avoir laissé un petite place d’expression !

Reply
Maman Kawazu 26 juin 2016 at 13 h 42 min

Je suis heureuse de te lire. Le regard des autres m’a fait beaucoup douter de moi, de cette nouvelle jeune maman que je suis. J’ai toujours eu l’impression d’être trop laxiste, même si je lui donne pourtant bien des limites…Le fait que je fasse plus jeune que mon âge physiquement (je viens d’avoir 25 ans mais on m’en donne souvent 19-20) me vaut beaucoup plus de regards de désapprobation. Parfois j’ai l’impression de lire dans leurs yeux « regarde, elle a eu un enfant par accident et elle ne sait pas s’en occuper ». Je l’ai entendu, j’ai vu les messes basses et les doigts qui nous montraient…

Je laisse mon fils se salir, manger du gâteau et s’en mettre partout, marcher pieds nu dans l’herbe… je le laisse vivre sa vie d’enfant. Avant les petits étaient plus libres de ça, aujourd’hui je trouve qu’au nom de l’éducation on veut leur imposer beaucoup plus de limites qu’il n’en faudrait. Qu’un enfant se salisse un peu, est-ce si mal ? Non, c’est juste embêtant pour les parents, parce qu’ils n’ont pas envie de nettoyer ensuite…

http://www.mamankawazu.com

Reply
Zunzun 8 juillet 2016 at 0 h 30 min

Merci pour ce joli billet. Je dis toujours, qu’en dehors des choses relevant de la sécurité et du respect (de soi même et des autres), de la politesse, et de l’adaptation aux consignes inhérentes à un lieu (par exemple, dans une église on chuchote), tout le reste permet une grande souplesse. Je m’en fiche pas mal que mes enfants rentrent dégoutants du parc, se recouvrent de feutre pour faire des tatouages, retournent leur piaule de fond en comble, passent leur vie à courir ou veuillent refaire mille fois le même truc. Tant que ça ne nuit ni à eux ni aux autres, pour moi c’est ok.

Reply

Leave a Comment